En France, les antibiotiques, c'est encore trop automatique !

12 Novembre, 2017, 17:51 | Auteur: Thibaud Popelin
  • Tableau démontrant que 57 % des Canadiens attendent plus de quatre semaines avant de voir un spécialiste

En 2002, avec la vulgarisation du slogan, "les antibiotiques, c'est pas automatique", la consommation a certes connu une réduction significative mais les prescriptions étaient en hausse de 11,4 % de 2010 à 2015.

L'OCDE, qui regroupe 35 pays, publie vendredi l'édition 2017 de son rapport sur la santé dans le monde.

Selon l'ICIS, qui vient de publier des données internationales dans un outil interactif, "on prescrit plus souvent des antibiotiques au Canada que dans certains autres pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE)".

Si la France fait partie des bons élèves (espérance de vie, qualité du système de soins...), la surprescription d'antibiotiques reste un point noir: dans l'OCDE, seule la Grèce en consomme davantage. "Le Canada est dans la moyenne des pays semblables pour ce qui est des doses quotidiennes d'antibiotiques administrées".

VIDÉO - "Diplomatie du panda" : Melania Trump en visite au zoo de Pékin
Trump a dénoncé un excédent commercial chinois "choquant", en rejetant la faute non pas sur Pékin mais sur ses prédécesseurs. Or, c'est sur son positionnement par rapport au géant chinois qu'il est très attendu par les pays de la zone.

Il y a un an, la précédente ministre de la santé, Marisol Touraine, avait lancé une grande offensive contre cette surconsommation.

La question dépasse les frontières françaises.

En France, on estime que la résistance antibiotique cause 12.500 décès par an, des chiffres "probablement sous-estimés", soulignait un rapport remis mi-septembre au ministère de la Santé. "La résistance aux antimicrobiens est une urgence sanitaire mondiale qui met sérieusement en péril les progrès de la médecine moderne", prévenait, en septembre, le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

L'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS) soutient que la prescription et la consommation d'antibiotiques au Canada sont inquiétantes et que beaucoup reste à faire pour corriger la situation.

Recommande: