VIDÉO - "Diplomatie du panda" : Melania Trump en visite au zoo de Pékin

12 Novembre, 2017, 02:02 | Auteur: Basile Toussaint
  • Xi Jinping et Donald Trump assistent à un spectacle de l'Opéra de Pékin à la Cité interdite

Dans le même temps, l'article note que les experts chinois estiment que les États-Unis devraient assouplir les restrictions sur les exportations de haute technologie américaines si les États-Unis veulent progresser davantage au sujet de leur déficit commercial avec la Chine.

Les deux pays sont aujourd'hui en train de négocier un programme d'investissement de 7 milliards de dollars, prévoyant la coopération entre Sinopec et des sociétés américaines dans la construction d'un pipeline au Texas et dans l'élargissement d'une installation de stockage de pétrole dans les îles Vierges américaines. Du bœuf aux matériaux semi-conducteurs, en passant par les hélicoptères et le traitement des effluents, le Président n'a oublié aucun secteur lors de cette visite d'Etat, sa première en Chine depuis son élection. "Je ne le reproche pas à la Chine".

" Qui peut reprocher à un pays de profiter d'un autre pays pour le bien de ses citoyens?"

Au deuxième jour de sa visite en Chine, M. Trump a dénoncé un excédent commercial chinois "choquant", en rejetant la faute non pas sur Pékin mais sur ses prédécesseurs.

Contrats pharaoniques. Trump adouci? Ce dîner clôturait une journée riche en rencontres: Donald Trump et le président Xi Jinping ont signé des accords commerciaux pour plus de 250 milliards de dollars en faveur d'entreprises américaines et Melania Trump a retrouvé la Première dame chinoise Peng Liyuan dans une école de Pékin, où elles ont assisté à différents cours. "Ça rappelle l'équilibre de la terreur pendant la Guerre froide", souligne Vincent Hervouët, expert des questions internationales d'Europe 1. "Nous devons faire mieux en termes de commerce avec la Chine parce que, pour l'instant, c'est à sens unique", avait-il annoncé avant son départ pour l'Asie. Les accords concernent les secteurs de l'énergie, l'aéronautique, l'agroalimentaire ou l'électronique et des géants américains comme Boeing, DowDuPont, Caterpillar, General Electric ou Qualcomm, vont en bénéficier.

Accident nucléaire en Russie : des traces radioactives détectées en Corse début octobre
Moscou avance de son côté l'entrée dans l'atmosphère d'un satellite avec un générateur d'électricité fonctionnant au ruthénium. Le ruthénium 106 n'étant pas détecté dans l'air en temps normal, sa présence ne peut être liée qu'à un rejet non maîtrisé.

Résultat, l'avalanche d'accords a été qualifiée de "véritable miracle" par le ministre chinois du Commerce, Zhong Shan.

(Easybourse.com) L'avionneur américain enchaîne les méga-commandes, dont la dernière annoncée en Chine porte sur 300 appareils, alors qu'Airbus semble à la peine depuis le début de l'année. Surtout, une telle possibilité était loin d'être gagnée il y a encore quelques mois si l'on considère les déclarations protectionnistes de Donald Trump à l'encontre de la Chine.

Or, c'est sur son positionnement par rapport au géant chinois qu'il est très attendu par les pays de la zone.

Se félicitant de la signature d'une cascade de contrats "fabuleux" et "créateurs d'emplois", le magnat de l'immobilier a insisté sur ses excellentes relations avec l'homme fort du régime communiste, qu'il a chaudement félicité.

Recommande: