Saad Hariri bientôt de retour au Liban

14 Novembre, 2017, 18:59 | Auteur: Armand Coulomb
  • Saad Hariri bientôt de retour au Liban

Il n'a pas écarté la possibilité de revenir sur sa démission annoncée le 4 novembre courant depuis Riyad en Arabie saoudite où il s'était rendu en visite. Le président de la République "a réclamé le retour du chef du gouvernement au Liban".

Le président libanais Michel Aoun a estimé dimanche 12 novembre que "la liberté" du Premier ministre démissionnaire Saad Hariri avait été "restreinte" en Arabie saoudite.

"L'enjeu est que Saad Hariri puisse retourner librement dans son pays pour clarifier sa situation conformément à la Constitution libanaise", a dit Édouard Philippe, en expliquant que la démission de Saad Hariri, en direct d'Arabie Saoudite, ouvrait "une période d'incertitude qu'il (fallait) clore rapidement".

"Michel Aoun a dénoncé " les circonstances obscures dans lesquelles le Premier ministre Saad Hariri vit à Riyad ". Ce dernier avait annoncé la semaine dernière sa démission surprise depuis Ryad.

Un militaire nord-coréen blessé en faisant défection au Sud
Un responsable de l'état-major sud-coréen a indiqué que les militaires nord-coréens avaient tiré au moins 40 balles. Le port de fusils dans la JSA constitue une violation de l'accord d'armistice, a ajouté l'officiel.

La rencontre entre le patriarche et M. Hariri ne sera pas non plus couverte par les médias locaux.

Lisant un discours diffusé par la chaîne à capitaux saoudiens Al-Arabiya, M. Hariri avait démissionné en invoquant la "mainmise" de l'Iran et de son allié au Liban, le Hezbollah, sur les affaires intérieures du pays. Aoun a 'invité l'Arabie saoudite (.) à éclaircir les raisons qui entravent le retour de Hariri au Liban', a indiqué samedi la présidence dans un communiqué.

Le fils du Premier ministre assassiné Rafic Hariri a ajouté: "Ma sécurité a été menacée et le Liban également, mais tout ce qui m'importe, c'est la stabilité et la sécurité du Liban".

Vendredi, le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a accusé l'Arabie saoudite de 'détenir' M. Hariri, qui a la double nationalité, saoudienne et libanaise. 'On lui interdit jusqu'à ce moment de rentrer au Liban', a-t-il lancé. Pour le Hezbollah, mouvement chiite, il est clair que l'Arabie Saoudite vient de déclarer la guerre au Liban.

Recommande: