Tebas promet d'aller voir l'UE si l'UEFA ne sanctionne pas le PSG

15 Novembre, 2017, 04:19 | Auteur: Armand Coulomb
  • PSG: Tebas annonce sa double stratégie pour faire tomber le PSG

Décidément, Javier Tebas n'est pas prêt de pardonner à Nasser Al-Khelaïfi le fait d'avoir arraché Neymar à la Liga et au FC Barcelone durant le dernier mercato estival. Pour l'Espagnol, le club parisien triche de façon sûre et il ira voir l'Union Européenne si l'UEFA ne sanctionne pas le PSG. Quand ce n'est pas pour évoquer le Barça et les conséquences de la crise en Catalogne, le dirigeant espagnol prend la parole pour parler du fair-play financier et du Paris Saint-Germain.

Non content d'avoir remis il y a quelques semaines à l'UEFA un rapport à charge de 32 pages pour dénoncer les agissements du PSG et de Manchester City sur le marché des transferts, Javier Tebas a trouvé une nouvelle menace à brandir, ce mardi, au détour d'une conférence de presse. Nous sommes transparents: ce n'est pas un problème lié à Neymar. Le PSG reçoit des millions de l'office de tourisme du Qatar, qui sert de partenaire pour ne pas avoir de pertes. Ce sont les deux clubs du monde qui ont recruté le plus de joueurs ces dernières années. Si le PSG et Manchester City étaient reconnus coupables de tricherie, sur le plan financier, alors cela leur coûterait très cher.

Evasion fiscale : HSBC va payer pour éviter le procès
Ce mécanisme permet aux entreprises soupçonnées de corruption de payer une amende et d'éviter un procès. Deux de ses anciens dirigeants restent, pour leur part, pénalement poursuivis.

Javier Tebas a un combat dans la vie: faire tomber le PSG et Manchester City, qu'il accuse de fausser la concurrence européenne en gonflant artificiellement leurs revenus. "Je suis certain qu'ils trichent", a lancé Tebas pour Marca. Cet été, la position du PSG a produit un effet d'inflation sur les joueurs, par exemple avec l'Atletico Madrid.

Décidé à punir le club de la capitale française, l'homme fort du football espagnol ajoutera: "Et si l'UEFA ne fait rien, nous devrons porter le problème à l'Union européenne". La nouvelle répartition des droits de la Ligue des Champions va aussi générer des graves différences entre certains clubs et d'autres.

Recommande: