Nouvel assaut du régime contre la dernière ville tenue par l'EI — Syrie

17 Novembre, 2017, 18:08 | Auteur: Armand Coulomb
  • Les drapeaux irakiens hissés à Rawa, un des derniers bastions de Daech en Irak

Les militants de l'EI ont pris le contrôle de larges bandes de territoires en Irak en 2014. Les opérations se poursuivent maintenant pour sécuriser le désert dans l'ouest de l'Irak et le territoire jusqu'à la frontière avec la Syrie.

"Ce qui a été libéré ce sont des zones délimitées administrativement et peuplées".

"Les jours du faux califat sont comptés", a écrit sur Twitter l'émissaire du président américain, Brett McGurk.

Les opérations de "nettoyage et de déminage" des nombreuses bombes et autres explosifs laissés derrière eux par les djihadistes, comme à chaque bataille, se poursuivaient toutefois, a indiqué le général Nomane al-Zobaï, commandant de la 7ème division de l'armée irakienne, depuis Rawa.

L'armée avait télégraphié son offensive, invitant les habitants à hisser des drapeaux blancs et sommant les djihadistes de se rendre via une chaîne de radio.

La Chine va envoyer un "représentant spécial" en Corée du Nord
Sa mission sera officiellement de présenter à Pyongyang les conclusions du récent congrès du Parti communiste chinois (PCC). Geng lors d'une conférence de presse régulière.

L'opération n'a duré que quelques heures, comme cela avait été le cas il y a un mois, lors d'une offensive menée à Al-Qaïm, le long de la frontière syrienne.

L'EI contrôle toujours 25% de la province de Deir Ezzor, ainsi que certaines poches dans les provinces de Hama (centre), Damas, et dans le sud du pays.

L'armée et des combattants tribaux locaux sont entrés tôt vendredi dans les quartiers ouest de la ville de Rawah, dans la province d'Anbar, dans l'ouest de l'Irak.

En resserrant l'étau autour de l'EI des deux côtés de la frontière, l'Irak et la Syrie sont en passe d'en finir avec le contrôle territorial des jihadistes mais doivent se préparer à voir ressurgir combattants et kamikazes jihadistes ailleurs dans les deux pays, préviennent les experts. Après trois ans de combat, les forces irakiennes ont repris la plupart des zones occupées par le groupe terroriste, dont la deuxième plus grande ville du pays, Mossoul.

Recommande: