PSA rapatrie ses moteurs électriques avec Nidec Leroy-Somer — Marché

04 Décembre, 2017, 16:24 | Auteur: Basile Toussaint
  • Angoulême: Leroy Somer s’associe au groupe PSA

Le Groupe PSA et Nidec Leroy-Somer créent une coentreprise pour la fabrication de moteurs électriques à Trémery en France.

Ceux-ci seront fabriqués chez PSA, sur le site diesel historique de Trémery (Moselle), qui disposera d'une capacité de production initiale de 900.000 unités par an en 2022.

Il a rappelé que 80% des véhicules de PSA offriront "une solution électrifiée" d'ici 2023, en incluant les différentes formes de motorisations hybrides ou 100% électriques.

Cet accord de coentreprise à parité avec Nidec Leroy Somer représente un investissement de 220 millions d'euros.

La joint-venture emploiera "un peu moins d'une centaine d'ingénieurs" en France pour la R&D.

Pour les voitures électriques et hybrides que PSA va lancer à partir de 2019, le groupe se fournit en grande partie auprès de l'allemand Continental et de la JV Valeo-Siemens. La coentreprise va localiser en France les étapes de conception et de production des principaux composants de la chaîne de traction électrique (véhicules mild-hybrides, hybrides rechargeables et électriques). Il a simplement répondu que le groupe avait présenté un plan pour ramener l'ancienne filiale de GM dans les clous et que, comme les autres technologies de PSA, les futurs moteurs PSA Nidec avaient vocation à équiper tous les modèles Opel et Vauxhall.

On n'est pas couché : qui sont les invités du 2 décembre ?
En associant le voile islamique aux Arabes, cette dernière a en effet suggéré implicitement que ces derniers sont tous musulmans. JOEYSTARR et Philippe MANOEUVRE pour leur livre " Le Monde de demain " aux Editions du Cherche Midi.

La coentreprise sera chargée "de la recherche-développement, de la fabrication et de la commercialisation de moteurs électriques de traction", selon les sociétés.

Nidec avait conclu en début d'année le rachat du français Leroy-Somer, spécialisé en alternateurs industriels et systèmes d'entraînement et "premier fabricant de moteurs électriques en France".

Face à l'accélération de l'électrification du parc automobile, qui pourrait entraîner un doublement de la demande mondiale en machineries électriques automobiles à 45 milliards d'euros sur les deux prochaines décennies, PSA a déjà fait part de son souhait de réinternaliser ses moteurs, comme Renault l'a déjà fait quelques années plus tôt.

Nidec, qui fournit aujourd'hui des moteurs pour un large éventail de secteurs (on les retrouve dans l'industrie, mais aussi des appareils électroniques ou électroménagers par exemple), vise un chiffre d'affaires de 5,4 à 7,6 milliards d'euros dans le secteur automobile en 2020.

Numéro un mondial des petits moteurs de précision, Nidec cherche à se renforcer dans les machines électriques de plus grande taille, notamment dans l'automobile, et multiplie les acquisitions en ce sens.

Recommande: