Emmanuel Macron aurait qualifié l'audiovisuel public de "honte de la République"

05 Décembre, 2017, 18:07 | Auteur: Armand Coulomb
  • Emmanuel Macron considère que l’audiovisuel public est

Dans un discours particulièrement virulent, Emmanuel Macron aurait pointé du doigt la mauvaise qualité des programmes, une gestion défaillante et de nombreux gaspillages. Selon L'Express, Emmanuel Macron aurait qualifié de " honte de la République " l'audiovisuel public devant les députés de la commission des Affaires culturelles de l'Assemblée nationale, présidée par Bruno Struder (LREM), qu'il recevait ce lundi.

Des déclarations qui ont dû faire grincer quelques dents du côté des chaines publiques, où l'ambiance n'est pas au beau fixe, notamment après les rumeurs de suppression de "Complément d'Enquête" et "Envoyé Spécial". Le chef de l'Etat aurait également déclaré que l'audiovisuel public ne devait pas être une question de personnes ou d'économies, alors même que la présidente de France Télévisions, Delphine Ernotte, doit présenter un important plan de réduction des dépenses. Depuis 2013, c'est le CSA qui les nomme.

Dossier transféré à la justice — Affaire Laporte
Le dossier sera donc transmis au procureur de la République, l'IG n'ayant pas le pouvoir d'enquêter plus en avant. En conséquence, la ministre a demandé à la Fédération d'élaborer un plan d'action avec des mesures correctrices.

Pour rappel, en septembre dernier, la ministre de la Culture, François Nyssen, a annoncé que le budget des groupes de l'audiovisuel public sera réduit de 36 millions d'euros l'an prochain par rapport à 2017.

Recommande: