La Russie suspendue au verdict du CIO

05 Décembre, 2017, 21:05 | Auteur: Mathilde Kaplan
  • Le dernier sportif russe à avoir reçu sa médaille d'or le fondeur Legkov a été le premier d'une longue série à voir l'ensemble de ses résultats à Sotchi effacés et se voir interdit à vie l'accès aux Jeux

LAUSANNE | Les Russes ont été "de loin les sportifs les plus contrôlés " dans l'optique des jeux Olympiques d'hiver de Pyeongchang, a annoncé mardi Richard Budgett, directeur médical du CIO.

Le vice-Premier ministre russe Vitali Moutko a été banni à vie des Jeux olympiques. Le rapport McLaren avait accusé la Russie d'avoir mis en place "un système de dopage institutionnalisé".

Le Comité international olympique a tranché et a suspendu le Comité olympique russe des Jeux olympiques de Pyeongchang.

Le CIO suit ainsi, deux ans plus tard, la voie tracée par la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF), qui avait suspendu la Fédération russe le 13 novembre 2015 après les révélations d'un dopage systématique couvert par les autorités russes dans la première discipline olympique, et offert la possibilité aux athlètes russes pouvant montrer patte blanche de participer sous la bannière olympique aux JO 2016 de Rio, puis aux Mondiaux de Londres 2017.

Le gouvernement dément les accusations de HRW sur le M23 — RDC
La commission électorale a finalement annoncé le 5 novembre un calendrier qui reporte les élections présidentielle, législatives et locales au 23 décembre 2018.

À la vue des conclusions accablantes du rapport McLaren - commandé par l'Agence mondiale antidopage (AMA) et qui a mis en lumière en juillet 2016 un dopage d'État en Russie - deux options s'offraient au CIO. Ils seraient considérés comme des athlètes neutres en compétition sous le drapeau olympique, et se verraient refuser l'hymne russe s'ils gagnent l'or olympique.

Avant les JO 2016 à Rio, l'instance suprême de l'olympisme avait renoncé à suspendre la superpuissance sportive, renvoyant aux fédérations internationales le rôle de faire le tri au sein des sportifs russes, un procédé qui avait été vivement critiqué à l'époque.

À ce jour, 25 sportifs russes ont été disqualifiés de ces JO de Sotchi, parmi lesquels le double médaillé d'or en bobsleigh (à 2 et à 4) Aleksandr Zubkov ou le fondeur Alexander Legkov, champion olympique du 50 km, l'épreuve reine du ski de fond.

Recommande: