Un corbeau envoie une lettre de menaces au procureur — Affaire Grégory

05 Décembre, 2017, 20:16 | Auteur: Armand Coulomb
  • Jean-Jacques Bosc le procureur général près de la cour d'appel de Dijon en juin 2017

Adressée à Jean-Jacques Bosc, le procureur général de Dijon, elle contient des menaces de mort proférées par un individu non identifié, selon les informations de France Inter.

Parmi les nombreuses lettres reçues par le parquet depuis le redémarrage en juin dernier de l'enquête sur la disparition du petit Grégory, c'est la première qui menace directement le magistrat Jean-Jacques Bosc.

L'information a été dévoilée ce mardi par nos confrères de France Inter.

Le niveau des écoliers français à la baisse depuis 20 ans — Lecture
La France et les Pays-Bas sont les deux seuls pays à afficher un déclin de leurs scores depuis 2001. Dans l'étude 2016, 34 pays sur 50 obtiennent un score supérieur à 500 .

Reçue le 11 août dernier, cette missive est écrite en majuscules, tracées avec un normographe, cette règle en plastique que les écoliers connaissent bien. Une référence nette au suicide du juge Lambert qui avait travaillé sur l'affaire Grégory. "Justice est faite pour Lambert et les autres". Un profil masculin a été isolé sur la lettre et l'enveloppe, ainsi que 13 mélanges d'ADN masculin et féminin, selon la radio.

Il est impossible à ce stade de savoir d'où la lettre a été postée. Toutefois, France Inter précise qu'aucune correspondance n'a été trouvée avec les centaines de personnes (témoins, mais aussi experts, gendarmes, etc) dont l'ADN a déjà été récolté dans l'affaire.

Recommande: