Un rapport recommande la fin de la revalorisation automatique — SMIC

05 Décembre, 2017, 22:36 | Auteur: Basile Toussaint
  • Smic: un groupe d’expert préconise la fin

Ce groupe d'économistes, remanié en août dernier par le gouvernement, recommande à ce dernier de s'abstenir de donner un "coup de pouce" au smic le 1er janvier 2018 pour tenir compte des "fragilités" de l'économie française.

Ce seuil de rémunération, revalorisé chaque année à la hausse depuis plus de quarante ans, est pourtant moins important que celui des autres locomotives économiques européennes, hors Royaume-Uni.En hausse permanenteLors de la dernière revalorisation, début 2017, le Smic avait augmenté de 0,93 %, atteignant 1 480,27 euros brut mensuels, soit 9,76 euros de l'heure, et 1 151,50 € nets.

"Selon le groupe d'experts, la formule actuelle a mené en France à un smic " élevé comparé à ses homologues étrangers " mais " peu efficace pour lutter contre la pauvreté ".

À défaut de coup de pouce, le Smic bénéficie chaque année d'une hausse mécanique, calculée selon deux critères: l'inflation constatée pour les 20% de ménages aux plus faibles revenus et la moitié du gain de pouvoir d'achat du salaire horaire de base ouvrier et employé (SHBOE). Selon les experts, cet argent serait plus efficacement dépensé pour "des mécanismes ciblés de lutte contre la pauvreté, comme la prime d'activité ".

La composition du groupe d'experts a été profondément renouvelée durant l'été.

Ils font valoir que l'une ou l'autre de ces réformes rapprocherait la France de "la très grande majorité des pays développés où existe un salaire minimum national".

Les règles d'indexation "visent légitimement à préserver le pouvoir d'achat des travailleurs au smic" et "le gouvernement est attaché au principe d'une progression automatique" de ce salaire minimum, a-t-on déclaré à Reuters au ministère. "Elles renforceraient également le rôle de la négociation collective".

La FIA inaugure son Hall of Fame
Sans oublier, l'emblématique Alfa Romeo GP Tipo 158 qui a été la première voiture championne du monde de Formule 1 en 1950 avec Nino Farina.

Le premier de ces deux chantiers devrait ainsi trouver une concrétisation dans le projet de loi du ministre des Finances, Bruno Le Maire, sur les entreprises, qui pourrait notamment étendre la participation et l'intéressement dans les PME. Mais Force ouvrière a aussitôt dénoncé ces propositions.

Consulté depuis 2008 avant chaque revalorisation, le groupe d'experts a toujours déconseillé aux gouvernements d'accorder un "coup de pouce".

Professeur d'économie associé à l'université d'Aix Marseille et président du groupe d'experts sur le smic.

Le résultat ne s'est pas fait attendre, ajoute ce syndicat, qui estime que retenir ses propositions serait "serait une faute économique et sociale lourde de sens, accentuant l'image d'un gouvernement des riches".

"La CGT (.) n'acceptera nullement que ces préconisations soient traduites dans le futur projet de loi 'croissance des entreprises', par exemple", lit-on dans son communiqué.

Dans leur rapport, les experts jugent "nécessaire" de réformer cette formule de calcul en préconisant deux options: indexer le smic sur l'inflation seulement ou, plus radicalement, "supprimer toute règle d'indexation obligatoire".

Recommande: