Trop de protéines à la cantine — Enfants

06 Décembre, 2017, 23:36 | Auteur: Thibaud Popelin
  • Charles Platiau  Reuters                       Il y a trop de viande dans les plateaux-repas des élèves selon Greenpeace

Mais, selon un rapport de Greenpeace dévoilé dans Le Parisien, cela ne suffit pas. Abuser de la viande peut également favoriser la dépression.

A 3 ans, en maternelle, l'Agence nationale de sécurité sanitaire recommande la consommation de 4,8 g de protéines pour le déjeuner.

Les écoliers, collégiens et lycéens français mangent beaucoup trop de viande déplore Greenpeace.

Pour parvenir à ce constat, Greenpeace a confronté les recommandations du Groupe d'étude des marchés restauration collective et nutrition ou GEM-RCN et celles de l'ANSES.

Google retire YouTube de deux produits d'Amazon
Il est important de souligner que Nest est une propriété de Google , d'où la mention des produits Nest dans le communiqué . Et l'entreprise n'invoque plus seulement une violation des conditions d'utilisation de son produit de streaming.

L'apport en viande et en produits laitiers d'un enfant en école primaire serait de deux à quatre fois supérieur aux recommandations nutritionnelles de l'Anses. Chaque jour, les 6,8 millions d'élèves mangeant dans les restaurants scolaires se voient proposer de la viande, du poisson, du fromage et du yaourt, des menus pas toujours équilibrés. Un excès non sans conséquence sur leur santé. La surconsommation de viande et de produits laitiers favorise en effet les problèmes de surpoids chez les plus jeunes.

Greenpeace accuse dans son rapport les lobbies de l'agro-alimentaire de faire pression sur le GEM-RCN, cellule du Ministère de l'Economie chargée de conseiller les cantines publiques aux achats publics de denrées alimentaires. En outre, cela les expose aux résidus d'antibiotiques et aux polluants organiques. L'ONG demande donc que l'avis des diététiciens soit plus pris en compte dans les recommandations du GEM-RCN. A ce titre, une modification profonde de son fonctionnement et de sa gouvernance est préconisée.

Des quantités dommageables pour la santé des élèves, mais aussi pour l'environnement. Le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, a déclaré jeudi qu'il souhaitait que les cantines scolaires proposent "prochainement" aux enfants un menu végétarien "un jour par semaine".

Si les mesures annoncées par le gouvernement, comme le repas végétarien par semaine ou le chiffre de 50% de produits bio utilisés en restauration collective d'ici 2022, sont encore des projets, des villes ont pris les devants.

Recommande: