Importation et exploitation des véhicules en Côte d'Ivoire: Tout change

07 Décembre, 2017, 16:24 | Auteur: Armand Coulomb
  • Le gouvernement veut lutter contre la dégradation des routes et le réchauffement climatique

Dans un décret pris ce 6 décembre, le gouvernement ivoirien a fixé, à compter de la date de mise en circulation d'un véhicule de transport, une durée d'exploitation de 7 ans pour les taxis, 10 ans pour les minicars de 09 à 34 places, 15 ans pour les cars de plus de 34 places, 10 ans pour les camionnettes de moins de 5 tonnes, 20 ans pour les camions de 05 à 10 tonnes et 20 ans pour les camions de plus de 10 tonnes.

"Avec la SITCA l'enquête a indiqué que 75% du parc automobile en Côte d'Ivoire ont un âge au-dessus de 16 ans, plus de 15%, surtout des camions ont plus de 21 ans d'âge "? a-t-il expliqué.

Ce décret fixe, l'âge limite des véhicules importés, en fonction du type de l'activité à laquelle, le véhicule est affecté. "Nous sommes interpellés par nos compatriotes sur l'état des véhicules qui circulent sur nos routes".

"Selon lui, cette mesure vise " à réduire le nombre d'accidents de la route " et " les émissions de gaz à effet de serre ". Quant aux véhicules déjà commandés, les acteurs disposent d'un délai de 3 mois pour entrer en possession de leurs biens, au risque de subir l'application des nouvelles dispositions qui pourraient consister à un refus d'accès au territoire, si les véhicules ne remplissent pas les conditions requises. Un arrêté interministériel devra fixer les tranches d'âge des véhicules concernés. Les minicars de 9 à 34 places et les camionnettes allant jusqu'à 5 tonnes d'occasion sont limités à 10 ans d'exploitation.

Alain Juppé votera Maël de Calan — Présidence LR
Et le conseiller départemental finistérien de 36 ans pourra compter sur un soutien de poids, celui de son "mentor" Alain Juppé. Depuis le 5 septembre, Maël de Calan est officiellement candidat à la présidence du parti Les Républicains (LR).

Les véhicules de transports publics et privés de transport de personnes ou de marchandises seront soumis à une nouvelle réglementation portant sur leur durée d'exploitation.

Au delà de tous ces amenagements, le Gouvenrment, aux dires du ministre des transports, va mettre en partenariat avec la Banque Mondiale, une prime à la casse.

Bruno Koné a également annoncé un renforcement des contrôles techniques des véhicules.

Recommande: