Trop de confusion entre iPad et MI PAD — Apple contre Xiaomi

07 Décembre, 2017, 17:19 | Auteur: Emma Bardin

La marque chinoise Xiaomi, connue pour avoir créé son entreprise en copiant les produits Apple, vient d'essuyer un échec face à Apple. Il voulait enregistrer la marque "Mi Pad " en Europe, mais Apple n'était pas d'accord à cause du nom jugé trop proche de l'iPad.

En 2014, Apple déposait une plainte auprès de l'Office de l'Union européenne de la propriété intellectuelle pour contrecarer les plans de Xiaomi, cherchant à déposer la marque Mi Pad.

Apple s'était opposé à cet enregistrement, arguant de l'antériorité de sa marque enregistrée pour des produits et des services identiques ou similaires. Il reprend l'argumentaire de l'EUIPO, pour dénoncer de trop fortes ressemblances entre les deux marques, et donc trop de similitudes aussi bien chez le public anglophone que les autres citoyens européens.

Vladimir Poutine annonce sa candidature à l'élection présidentielle en Russie
S'il était élu, Vladimir Poutine, 65 ans, entamerait son quatrième mandat de chef de l'Etat, qui durerait jusqu'en 2024. Ce dernier avait alors fait voter une extension du mandat de président de 4 à 6 ans.

"Le Tribunal confirme que, sur la base de la comparaison effectuée et compte tenu de l'identité ou de la similitude des produits et services couverts par les deux signes, l'EUIPO a correctement conclu à l'existence d'un risque de confusion dans l'esprit du public", indique le Tribunal de l'Union européenne dans un communiqué. Le public pertinent penserait alors que la marque MI PAD est une variation de la marque IPAD.

Xiaomi peut faire appel de cette décision devant la Cour de Justice de l'Union européenne, à savoir la plus haute instance juridique de l'Union européenne. Mais l'arrêt du tribunal, qui empêche sa marque d'être protégée dans l'Union européenne, n'est pas suspensif.

Sur le plan phonétique, les signes en conflit présentent un degré moyen de similitude pour la partie anglophone du public pertinent (il est en effet probable que cette partie du public pertinent percevra le préfixe " mi " comme faisant référence au déterminant possessif anglais " my " et prononcera ainsi de la même manière le " i " de MI PAD et de IPAD) et un degré élevé de similitude pour la partie non anglophone (cette partie du public aura tendance à prononcer le " i " de la même façon dans les deux marques).

Recommande: