VIDÉO- Une "douche anti-SDF" fait polémique à Paris

07 Décembre, 2017, 19:06 | Auteur: Armand Coulomb
  • La Fondation Abbé Pierre appelle à dénoncer le mobilier urbain anti-sdf sur les réseaux sociaux

La Fondation Abbé Pierre et Emmaüs Solidarité ont décidé de se mobiliser pour les dénoncer.

"Ce n'est pas parce qu'on n'a plus rien qu'on n'a pas le droit de se reposer, de se laver, d'aller aux toilettes", a déclaré Christophe Robert, délégué général de la fondation Abbé Pierre devant une agence de la banque LCL en plein coeur de Paris, où une soixantaine de bénévoles s'activaient mercredi à coller des affiches sur les murs et les fenêtres. Devant cet établissement, des picots sont installés, empêchant quiconque de s'asseoir ou de s'allonger le long des fenêtres. Elle invite les citoyens à l'utiliser pour signaler, photo à l'appui, les exemples de dispositifs anti-SDF, répertoriés sur une carte collaborative.

Plus récemment, un nouveau moyen d'empêcher les SDF a vu le jour au cœur de la capitale, dans le 1er arrondissement: il s'agit des douches anti-SDF. Celle-ci se déclenche lorsqu'une personne non munie d'un badge s'approche de la porte, située sous un porche permettant de s'abriter contre les intempéries. Les riverains rencontrés par le journal se plaignent des dégradations que commettaient les SDF à l'entrée du parking.

Une nouvelle fournée de Pokémon arrive — Pokemon Go
La météo influencera non seulement l'apparition des Pokémon de troisième génération mais aussi celle des anciens Pokémon . En plus de ces Pokémon, les développeurs ajouteront aussi un nouveau système de météo dynamique .

Interrogé par Le Parisien, Eric Lafontaine, responsable des services généraux de la société propriétaire du parking, a justifié sa décision: "Nous avons fait preuve de beaucoup de tolérance mais ce n'est plus possible".

La Fondation Abbé Pierre et Emmaüs Solidarité ont lancé, ce mercredi 6 décembre 2017, une campagne de mobilisation contre les aménagements anti-SDF mis en place dans certaines villes de France, notamment à Metz (Moselle).

Un petit groupe de militants a posé des affiches dans plusieurs quartiers du centre-ville où on pouvait lire "Au lieu d'empêcher les SDF de dormir, offrons-leur un logement décent ". "Alors que si on prend une personne dans son intégralité on peut faire un accompagnement global", ajoute la directrice de la fondation Abbé Pierre, jugeant " inacceptable que dans la cinquième puissance mondiale, il y ait encore des sans-abris et qu'on peine à mettre en place les solutions qui existent ". En France, ils sont plus de 140 000 SDF selon l'Insee et leur nombre a doublé en 10 ans, d'après la Fondation Abbé-Pierre.

Recommande: