Croissance soutenue aux États-Unis

22 Décembre, 2017, 10:05 | Auteur: Basile Toussaint

De juillet à septembre, l'expansion du Produit intérieur brut (PIB) des États-Unis s'est établie à 3,2% en rythme annualisé, soit 0,1 point de pourcentage de moins que la précédente estimation.

Le PIB de la province a progressé de 1,1% au troisième trimestre, portant à 4,3% sa croissance sur une base annualisée, selon les données publiées jeudi par l'Institut de la statistique du Québec. Elle était ressortie à 3,1% au deuxième trimestre.

Par ailleurs, l'Insee a révisé à la hausse son estimation de croissance pour le troisième trimestre: de 0,5% à 0,6%.

Ce bon rythme répond aux ambitions du président Donald Trump qui veut faire accélérer la première économie mondiale au-dessus de ce niveau notamment avec la réforme des impôts votée mercredi.

Au moins 29 morts dans l'incendie d'un sauna — Corée du Sud
Le relais de la torche olympique en vue des Jeux d'hiver de Pyeongchang devait traverser Jecheon vendredi. Le président sud-coréen Moon Jae-In a exprimé son émotion face à ce drame, a fait savoir son bureau.

Ce quatrième trimestre, d'octobre à décembre, a l'air bien enclenché avec de bons indicateurs mais "la viabilité" de l'élan "sur l'année prochaine sera le test", ajoute cet économiste.

L'expansion a été aussi nettement tirée par la reconstitution des stocks des entreprises qui ont compté pour 0,79 point de croissance. Ce qui signifie qu'elle recule de 5,5 milliards par rapport au trimestre précédent. L'investissement dans les stocks a contribué à hauteur de 0,79 point de pourcentage à la croissance du PIB au troisième trimestre et non 0,80 point comme estimé initialement.

"En détail, on a le tableau d'une économie bien orientée au troisième trimestre avec des dépenses de consommation solides, des gains d'emplois continus, des salaires qui commencent à augmenter, des taux d'intérêt bas et une forte confiance" des ménages et des entreprises, résume Gregory Daco, d'Oxford Economics dans une note.

Les bénéfices non distribués quant à eux ont bondi de 13,9% après avoir affiché un repli pendant deux trimestres consécutifs, ce qui suggère que les entreprises anticipent d'importantes réductions d'impôt.

Recommande: