Une quarantaine de patients qui réclamaient l'ancienne formule déboutés — Levothyrox

26 Décembre, 2017, 22:05 | Auteur: Thibaud Popelin
  • Les plaignants du procès Levothyrox déboutés

Le juge des référés a débouté la quarantaine de patients qui souhaitaient, eux aussi, que le laboratoire Merck leur livre l'ancienne formule et réclamaient des indemnisations pour "préjudice d'angoisse". Ce jugement "reprend les arguments de Merck sans tenir compte des nôtres", a déploré Me Lévy.

Il assure que les absences de certificats médicaux s'expliquent par "le refus des médecins d'en faire sur le conseil du Conseil du l'ordre" et que les chiffres donnés par le laboratoire ne représentent pas la réalité du terrain. Il poursuit: "La plupart des patients n'a pas fait de déclaration " et les 218 080 boîtes représentent "1,5 boîte par pharmacie ".

"Le juge des référés du tribunal de grande instance de Saint-Gaudens a reconnu qu'il n'y avait dans ce dossier ni caractère d'urgence ni préjudice d'angoisse", explique Thierry Hulot, le patron des activités biopharmaceutiques du groupe en France, pour le site Franceinfo.

Les patients demandaient à la justice d'ordonner au laboratoire Merck de leur fournir en urgence l'ancienne formule du médicament.

Merck a fait appel de la condamnation toulousaine, qui était assortie d'une astreinte de 10 000 euros par jour et par infraction constatée. Idem pour Me Lévy, qui a prévenu faire appel de la décision de Saint-Gaudens.

Thierry Hulot président de Merck France s'est réjoui de la décision
Thierry Hulot président de Merck France s’est réjoui de la décision. Crédit

L'arrivée des 100 000 nouvelles boîtes de l'ancienne formule du Levothyrox dans les pharmacies de France a été annoncée en novembre dernier.

Jeudi 21 décembre, le laboratoire Merck Serono, a aussi informé sur l'arrivage d'un lot de 100 000 autres boites de l'ancienne formule du Levothyrox 'début 2018'.

"Aujourd'hui plus de 500 assignations ont été déposées au tribunal et 2.000 autres sont en attente de l'être", avait indiqué avant l'audience à l'AFP Me Lèguevaques, qui pense rassembler "entre 3.000 et 5.000 patients en procédure". Le procès est programmé en octobre 2018. Une action collective a aussi été lancée devant le TGI de Lyon, où se trouve le siège de Merck pour la France.

Sylvie Chereau, à l'origine du collectif des Victimes du nouveau Lévothyrox de Haute-Garonne, s'indigne: "Merk et le ministère de la santé insistent pour qu'on se fasse à ce nouveau médicament, mais on ne peut pas se faire à un produit qui ne nous convient pas". Et je les dénonce.

PSG - Mercato : Fellaini a tranché pour son avenir à Man United
Cité du côté de Besiktas et de Galatasaray, le Diable rouge a reçu une proposition d'un club chinois. J'en parlerai avec José Mourinho car c'est un coach qui respecte les décisions de ses joueurs".

Recommande: