Pourquoi Pyongyang va rétablir le téléphone rouge avec Séoul — Corée du Nord

05 Janvier, 2018, 23:26 | Auteur: Armand Coulomb
  • Le leader nord-coréen Kim Jong-un a indiqué dans son discours du Nouvel An sa volonté de se rapprocher de son voisin du Sud

Trump a demandé si quelqu'un du "régime d'appauvrissement et de famine" de Kim Jong-un pouvait "svp l'informer que j'ai aussi un bouton nucléaire, mais qu'il est beaucoup plus gros et plus puissant que le sien, et que mon bouton fonctionne!"

"Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un vient d'affirmer que "le bouton nucléaire est toujours sur son bureau".

La décision de rouvrir le téléphone rouge en Corée survient dans un contexte de tensions croissantes dues à la multiplication des tirs de missiles balistiques et au sixième essai nucléaire de la Corée du Nord, qui poursuit ses ambitions militaires envers et contre tout. Cette ligne servirait entre autre à discuter la participation de la Corée du Nord aux jeux olympiques d'hiver 2018 qui auront lieu à Pyeongchang du 9 au 25 février prochains. La Corée du Nord tente "d'enfoncer un coin", a estimé un porte-parole du département d'Etat américain.

Iran: réunion extraordinaire du Conseil de sécurité
Selon les chiffres publiés par les autorités, 450 personnes ont été arrêtées à Téhéran depuis samedi soir et des centaines d'autres en province.

Washington a d'ores et déjà rejeté mardi la perspective de négociations entre la Corée du Nord et la Corée du Sud comme un simple "rafistolage", avertissant que les Etats-Unis n'accepteront jamais une Corée du Nord dotée de l'arme nucléaire.

"Des ordres précis ont été donnés concernant des mesures de collaboration avec le gouvernement sud-coréen qui appellent une attitude sérieuse et sincère", a déclaré Ri Son Gwon, président de la commission nord-coréenne pour la réunification pacifique de la patrie, instance en charge des relations avec la Corée du Sud. "Cela créé un environnement où la communication sera possible à tout moment", a réagi le chef de la communication de la présidence sud-coréenne Yoon Young-chan. Les derniers pourparlers bilatéraux remontent à décembre 2015 et s'étaient soldés par un échec. Selon elle, les Etats-Unis ne considèreront aucun entretien au sérieux à condition qu'il traite l'interdiction de toutes les armes nucléaires en Corée du Nord.

Recommande: