Trump empêche le chinois Alibaba de s'offrir l'américain MoneyGram

05 Janvier, 2018, 23:28 | Auteur: Thibaud Popelin
  • L'opération de 1,2 milliard de dollars a été annulée suite à l'opposition du Comité américain des investissements étrangers

Près d'un an après son offensive sur le marché américain du transfert d'argent, Alibaba jette l'éponge.

Un communiqué conjoint de MoneyGram et Ant Financial explique que l'opération de 1,2 milliard de dollars a été annulée suite à l'opposition du Comité américain des investissements étrangers (CFIUS), un organisme fédéral de supervision d'opérations transfrontalières, qui relève du Département du Trésor.

"Malgré nos efforts incessants pour travailler de manière constructive avec le gouvernement américain, il est maintenant devenu clair que le CFIUS n'autorisera pas cette fusion", a déclaré Alex Holmes, le directeur général de MoneyGram.

Emery lâche une confidence sur l'avenir de Trapp — PSG -Mercato
En fin de contrat en juin prochain, l'entraîneur du Paris Saint-Germain Unai Emery devra prouver qu'il mérite une prolongation. Rappelons aussi qu'Antonio Conte a dirigé la Squadra Azzurra italienne entre 2014 et 2016.

D'autant que les deux compagnies auraient proposé à trois reprises des concessions pour tenter d'obtenir le feu vert du CFIUS, mais ce dernier s'inquiétait précisément de " la sécurité de données pouvant servir à identifier des citoyens américains " selon des sources proches du dossier, citées par l'agence de presse britannique, Reuters.

"L'issue la plus probable à présent est que MoneyGram se vendra à quelqu'un d'autre, et Euronet est une entreprise qui a manifesté son intérêt par le passé", a observé Gil Luria, analyste de D.A. Davidson. Ce dernier proposait 18 dollars par action en numéraire, soit un montant total de 1,2 milliard de dollars pour racheter le spécialiste des paiements électroniques.

Jack Ma, patron du groupe Alibaba. "L'environnement géopolitique a changé". La société chinoise devra en outre indemniser Moneygram de 30 millions de dollars pour cette décision. Le CFIUS avait bloqué le projet d'acquisition de l'assureur vie Genworth Financial par China Oceanwide Holdings Group pour 2,7 milliards de dollars, et le rachat de la firme de marketing mobile AppLovin par le fonds chinois Orient Hontai Capital pour 1,4 milliard de dollars.

Recommande: