Theresa May va légèrement remanier son gouvernement

08 Janvier, 2018, 22:09 | Auteur: Armand Coulomb

Quelques semaines après avoir conclu la première phase de négociations avec l'Union européenne sur le Brexit, Theresa May profite d'une fenêtre favorable pour remanier son gouvernement.

En première ligne sur ce dossier, les poids lourds du gouvernement devraient être épargnés: le ministre des Finances Philip Hammond, la ministre de l'Intérieur Amber Rudd, le ministre des Affaires étrangères Boris Johnson ou le ministre en charge du Brexit David Davis seront, en toute vraisemblance, reconduits dans leurs fonctions. La ministre de l'Éducation, Justine Greening, le ministre sans portefeuille Patrick McLoughlin, président du Parti conservateur, le ministre de l'Économie Greg Clark, ainsi que la leader de la Chambre des Communes, la conservatrice Andrea Leadsom, qui assiste aux conseils des ministres, pourraient, eux, ne pas rester en poste. Le compte Twitter des conservateurs avait annoncé dans la matinée l'arrivée du ministre des Transports Chris Grayling à la présidence du parti, avant d'effacer le tweet quelques secondes plus tard.

Selon le Daily Telegraph, Theresa May devrait créer un nouveau poste chargé notamment de fournir au gouvernement l'état des préparatifs en vue d'un Brexit sans accord commercial - hypothèse que Londres souhaite éviter mais pour laquelle il élabore malgré tout des plans au cas où pareille perspective deviendrait réalité.

Avalanches : la Savoie placée en vigilance rouge
Dans son bulletin, l'institut météorologique conseille d'éviter "tout déplacement sur les secteurs routiers d'altitude". Météo France évoque une situation " exceptionnelle " se produisant en moyenne " une fois tous les 30 ans ".

Ce remaniement a été déclenché par la démission en décembre du vice-Premier ministre, Damian Green, qui a reconnu avoir menti sur des images pornographiques découvertes sur son ordinateur au Parlement de Westminster.

Parmi les autres mouvements annoncés, Karen Bradley, jusque-là ministre de la Culture, devient ministre chargée de l'Irlande du Nord, après la démission pour raison de santé de James Brokenshire, alors que l'Ulster n'a toujours pas de gouvernement. Mais sa promotion semble remise en cause, étant donné la crise que traverse le NHS, le service de santé britannique, submergé au cœur d'un hiver particulièrement vigoureux.

La Première ministre britannique Theresa May a nommé lundi le ministre de l'Immigration Brandon Lewis (à gauche) président du Parti conservateur, dans le cadre plus large d'un remaniement ministériel destiné à resserrer les rangs après une année 2017 difficile. "Je ne suis pas une dégonflée, je suis là pour longtemps", a-t-elle affirmé.

Recommande: