Bientôt un plan sur l'égalité salariale en France, dit Schiappa

09 Janvier, 2018, 01:45 | Auteur: Armand Coulomb

Marlène Schiappa, secrétaire d'État à l'égalité entre les femmes et les hommes, estime, ce lundi, sur Europe 1, qu'un tel dispositif "est plutôt une bonne idée" pour lutter contre l'inégalité salariale.

La secrétaire d'Etat a aussi informé sur l'existence d'une déclaration annuelle des salaires obligatoire imposée aux employeurs. Elle compte aussi mettre en place "des sanctions", sans fournir davantage de détails.

"[.] Il faut aussi des sanctions". Et la secrétaire d'État de promettre un "plan dur et très concret", d'ici "quelques semaines" ou quelques mois. En France, il existe déjà une quinzaine de lois sur la question, mais Mme Schiappa reconnait qu'elles ne "marchent pas".

Désormais, les employées allemandes qui s'estiment sous-payées peuvent demander à connaitre le salaire de leurs collègues masculins. "Ca ne me choque pas". Les entreprises de plus de 500 employés doivent, en outre, communiquer régulièrement leur structure salariale et les écarts de salaire.

Pas de Tour de France pour le Savenaisien Bryan Coquard
Conformément au règlement de l'Union cycliste internationale, les dix-huit équipes UCI WorldTeams sont engagées d'office. Basée sur des critères sportifs, celle-ci aurait été " plus compliquée [à prendre] que les années précédentes".

Marlène Schiappa a déclaré être "en train de travailler" avec ses collègues européens sur ce sujet de la transparence salariale.

"L'Etat n'est pas exemplaire, il doit le devenir, c'est un des axes prioritaires de ma feuille de route", a déclaré Mme Schiappa.

La loi Sauvadet de mars 2012 prévoit en effet l'instauration progressive d'ici à 2018, sous peine de pénalités financières, d'un quota de 40% de femmes parmi les hauts fonctionnaires nommés chaque année.

Recommande: