" Clarissa était toujours souriante et pétillante de vie " — Carrières-sous-Poissy

09 Janvier, 2018, 00:53 | Auteur: Armand Coulomb
  • Voir les

Trois ans après son meurtre le 8 janvier 2015, à l'âge de 26 ans, un hommage sera rendu à Clarissa Jean-Philippe, policière municipale de Montrouge (92) qui vivait à Carrières-sous-Poissy.

La mère de Clarissa Jean Philippe s'envole ce lundi 8 janvier pour Paris où d'autres hommages seront rendus à la policière cette semaine. La mairie avait d'ailleurs décidé de baptiser du nom de la jeune fonctionnaire un square situé à proximité de son domicile. La joie, c'est ce qui caractérise le mieux ma nièce: "elle était toujours souriante et pétillante de vie ".

"Arrivée dans le département des Yvelines en 2008 et installée dans le quartier des Bords-de-Seine de Carrières-sous-Poissy depuis 2011, la jeune samaritaine aimait y faire de la course à pied ou recevoir sa famille et ses amis, poursuit l'édile".

Attaque de Boffa : Aly Ngouille Ndiaye attendu À Ziguinchor
La délégation s'est rendue au quartier des 13 victimes qui habitaient dans la même commune. Six personnes, blessées dans l'attaque, ont admises à l'hôpital régional de Ziguinchor.

11 h 45: dépôt des gerbes accompagné de chants entonnés par les écoliers de la Ville. "Nous ne l'oublierons jamais, a insisté Christophe Delrieu, le maire (DVD) de Carrières-sous-Poissy". Le lendemain, Amedy Coulibaly prendra en otage un supermarché casher, porte de Vincennes, où il tuera quatre autres victimes, avant d'être abattu, par la police.

Carrières-sous-Poissy, ce lundi. Des proches de Clarissa Jean-Philippe ont assisté à la cérémonie.

Recommande: