Dominique Cottrez va être libérée — Octuple infanticide

09 Janvier, 2018, 15:35 | Auteur: Armand Coulomb
  • Dominique Cottrez lors de son procès à Douai en 2015

Condamnée à 9 ans d'emprisonnement en 2015 pour huit infanticides, Dominique va être relâchée le 22 janvier, a appris France Bleu Nord auprès de son avocat, relayant la décision du Tribunal d'application des peines d'Arras (Pas-de-Calais).Dominique Cottrez à la cour d'assises de Douai (Nord), le 25 juin 2015.

Formation en hôtellerie. Elle a suivi une formation dans le secteur de l'hôtellerie pendant sa détention entre juillet 2015 et aujourd'hui, précise L'Obs: "Aucun élément dans la procédure ne permet de douter que l'intéressée sera en mesure, en poursuivant des démarches actives, d'obtenir à court terme un emploi, une formation professionnelle ou une activité bénévole". Après quatre années passées derrière les barreaux, Dominique Cottrez a donc obtenu sa liberté conditionnelle. Dans le premier cas, elle reversera 15% de sa rémunération pour réparer les "dommages" causés par les actes pour lesquels elle a été condamnée. Conformément à ce qu'une expertise avait préconisé en juillet 2017, elle sera suivie par un psychologue. Plus précisément, le jugement indique qu'elle ne pourra pas "diffuser tout ouvrage [.] dont elle serait l'auteure ou le co-auteur et qui porteraient, en tout ou partie, sur l'infraction commise".

Elle sera donc libre le 22 janvier prochain.

Cette ancienne aide-soignante avait accouché de tous ses enfants chez elle.

Les fans auront deux jours pour lui rendre hommage — France Gall
Les obsèques civiles se dérouleront ensuite vendredi " dans la plus grande intimité ". Le cercueil de la chanteuse sera exposé pour deux jours d'hommage.

Dominique Cottrez avait réalisé un déni de grossesse à huit reprises, et avait à chaque fois étranglé ses nouveaux-nés avant de placer leurs cadavres dans des sacs, cachés dans sa maison de Villers-au-Tertre (Nord).

Au cours des années précédant le jugement, plusieurs experts l'avaient rencontrée.

Pendant son procès, Dominique Cottrez avait expliqué avoir été "choquée" et "terrorisée" par le personnel médical qui l'avait accompagnée le jour de la naissance de sa fille. Après, "je me mettais dans l'idée que je n'étais pas enceinte", avait-elle révélé.

Recommande: