GoPro réduit ses pertes, pourrait se mettre en vente

09 Janvier, 2018, 22:14 | Auteur: Emma Bardin
  • GoPro licencie encore des centaines de collaborateurs

Réduction des coûts: un but chez GoPro Ce choix n'est pas anodin: la société souhaite en effet réduire ses coûts en 2018.

Le groupe américain, autrefois chouchou de Wall Street, va cesser la production de ses drones Karma en raison d'une baisse de la demande pour ces appareils et aussi pour ses caméras d'actions, dont il a baissé les prix.

Le constructeur américain GoPro vient de prendre une décision importante: quitter le marché des drones, considérant ce marché comme " extrêmement concurrentiel ".

Les périodes des fêtes de fin d'année n'ont pas été propices pour GoPro.

Avec une baisse de son chiffre d'affaires trimestriels de 37 % sur un an (passant de 540 millions de dollars à 340 millions), GoPro a subit de plein fouet la concurrence asiatique sur le terrain des caméras nomades.

Le joueur le plus riche du monde joue... en réserve à Leicester
Pour trouver le joueur le plus riche de la planète, il faut regarder du côté de Leicester et même de son équipe réserve. Il doit encore faire ses débuts chez les professionnels, mais il est déjà le footballeur le plus riche du monde.

Ce plan de suppressions de postes va se traduire par des charges exceptionnelles comprises entre 23 et 33 millions de dollars au cours du premier trimestre de l'exercice en cours (pour régler les indemnités de licenciements).

Tandis que les analystes financiers pariaient plutôt sur un niveau de CA situé entre 460 à 480 millions de dollars. GoPro vendra son stock de drones Karma restant et continuera à fournir un service et un support aux propriétaires de l'appareil, mais une fois que l'inventaire actuel aura disparu, la division aérienne sera fermée.

Nick Woodman, le patron du groupe, fait lui même un effort en réduisant son salaire à 1 $.

Un problème de sécurité qui avait contraint GoPro à rappeler toutes les unités vendues dès novembre 2016 (soit moins d'un mois après sa commercialisation). Mais face à lui, DJI écrase tout sur son passage, allant de succès en succès avec son Phantom, puis le Mavic, puis le Spark (que nous avons testé).

GoPro estime aussi que ce retrait du marché des drones se fait à la lueur des régulations relatives à l'usage des drones grand public de plus en plus restrictives en Europe et aux Etats-Unis dans les prochaines années. Sa capitalisation boursière est passée sous la barre du milliard de dollars, contre près de 11 milliards en octobre 2014.

Recommande: