Le coût des catastrophes naturelles atteint un record en 2017 — États-Unis

09 Janvier, 2018, 13:39 | Auteur: Armand Coulomb
  • Les incendies dans l’ouest du pays qui ont surtout ravagé une grande partie de la Californie se sont chiffrés à 18 milliards de dollars soit le triple du précédent record annuel, souligne le rapport

L'année 2017 a été la plus coûteuse dans les annales des catastrophes naturelles aux États-Unis avec une série d'ouragans et d'incendies destructeurs dont le coût est estimé à 306 milliards de dollars, selon un rapport de l'Agence d'observation océanique et atmosphérique (NOAA) publié lundi. Le précédent record était de 215 milliards de dollars en 2005, lorsque les ouragans Katrina, Wilma et Rita avaient dévasté la côte américaine du golfe du Mexique.

L'ouragan Harvey a provoqué un cumul de précipitations ayant atteint 1,27 mètre par endroits au Texas, entrainant d'importantes inondations.

Les incendies ayant sévi dans l'ouest du pays ont provoqué 18 milliards de dollars de pertes, soit le triple du précédent record annuel, souligne-t-on dans le rapport. Il devient le deuxième sinistre naturel le plus coûteux après l'ouragan Katrina de 2005.

Maria se situe au troisième rang dans les annales des catastrophes naturelles les plus coûteuses aux États-Unis et l'ouragan Irma est au cinquième rang, selon le rapport de la NOAA.

Créteil : incendie d'une épicerie cacher déjà taguée la semaine dernière
L'enquête, ouverte pour dégradation volontaire par incendie, a été confiée à la police judiciaire du Val-de-Marne. L'établissement avait déjà été visé par des tags antisémites , la semaine dernière.

Un incendie dans la comté de Ventura, en Californie, a détruit plus de 150 maisons le 5 décembre 2017.

"Il y a eu une accalmie dans l'activité des ouragans aux États-Unis, pendant plusieurs années". Un thermomètre au-dessus de la moyenne a été constaté dans le sud-ouest, avec des niveaux record dans certaines régions de Californie et d'Arizona.

"L'indication sur le long terme correspond à un réchauffement durable", a estimé Deke Arndt, responsable de la surveillance du climat à la NOAA, lors d'une conférence de presse téléphonique.

L'année 2017 a également été marquée par des phénomènes climatiques extrêmes dans le reste du monde.

Recommande: