Les chaussures André rachetées par Spartoo

09 Janvier, 2018, 15:32 | Auteur: Basile Toussaint

Patrick Puy, le PDG de Vivarte, avait indiqué qu'il dévoilerait les noms des repreneurs d'André et de Naf Naf cette semaine.

Les magasins André, reconnaissables à leur logo rouge en façade, vont faire partie d'un site de vente en ligne.

Spartoo s'est également engagé à reprendre tous les magasins, sauf un dans le XVIe arrondissement de Paris, a-t-il été annoncé aux organisations lors d'un comité central d'entreprise André mardi matin.

Bras de fer entre la SDJ et la direction — LCP
La quasi totalité de la rédaction de la chaîne parlementaire fait opposition à la direction dans l'affaire Frédéric Haziza . La SDJ avait demandé un retrait de l'antenne ainsi qu'une mise à pied à titre conservatoire de Frédéric Haziza .

Selon Christophe Martin, secrétaire CGT du CCE d'André contacté par Europe 1, Spartoo conserverait dans un premier temps les 135 enseignes françaises en les rebaptisant "Too Andre". Vivarté possède deux entrepôts à Issoudun et à Montierchaume dans l'Indre comptant près de 700 salariés. "À court terme, on aimerait bien savoir s'il ne va pas fermer quelques magasins, sur 2018 ou 2019", s'est-il inquiété.

La sortie de d'André du groupe Vivarte est prévue pour mai. La procédure d'information devrait avoir lieu le 17 janvier, en présence du PDG de Spartoo, Boris Saragaglia, selon la CGT. Spartoo, qui détient déjà une quinzaine de boutiques, souhaite doubler son chiffre d'affaires (150 millions d'euros en 2016) afin de mieux résister face à Sarenza et Zalando. "Nous gardons l'ancienne [enseigne] André", a assuré à l'AFP Farid Elhairy (CFDT).

Depuis plusieurs mois, Vivarte, engagé dans un plan de cession et de restructurations, s'est recentré sur ses marques-phares: La Halle (chaussures et vêtements), Minelli, San Marina, CosmoParis et Caroll. Selon un représentant CFTC, la question n'est pas tranchée. Durant son exercice 2016/2017, il a accusé un recul de 18% de son chiffre d'affaires.

Recommande: