Mort de Rémi Fraisse: non-lieu en faveur du gendarme

09 Janvier, 2018, 17:51 | Auteur: Armand Coulomb
  • Mort de Rémi Fraisse: non-lieu en faveur du gendarme

Les juges d'instruction de Toulouse ont rendu une ordonnance de non-lieu dans l'enquête sur la mort de Rémi Fraisse, jeune militant écologiste tué le 26 octobre 2014 sur le site du barrage de Sivens (Tarn).

Les juges en charge du dossier de la mort de Rémi Fraisse ont, conformément aux réquisitions du parquet, délivré une ordonnance de non-lieu, rapporte mardi le site français d'information Mediapart. La famille de Rémi Fraisse annonce son intention de faire appel de cette décision devant la chambre de l'instruction.

Une dizaine de plaintes bientôt déposées contre Lactalis — Lait infantile contaminé
Afin de répondre au mieux aux interrogations des clients, Leclerc a ouvert un numéro vert: 01 71 53 51 20. Au total, 984 produits potentiellement contaminés par des salmonelles ont été commercialisés.

Le jeune homme âgé de 21 ans avait succombé à l'explosion d'une grenade tirée par un gendarme lors d'affrontements sur le chantier de la retenue d'eau controversée de Sivens.

Mais pour Jean-Pierre Fraisse, le père du jeune militant, "la justice est aux ordres, la raison d'Etat de deux gouvernements successifs a prévalu alors qu'il n'y avait aucune raison puisqu'il y a mort d'homme". Le projet initial sera finalement abandonné fin 2015.

Recommande: