Ivre, le fils de Benjamin Netanyahu dérape

10 Janvier, 2018, 01:55 | Auteur: Armand Coulomb
  • Ivre, le fils de Benjamin Netanyahu dérape

L'enregistrement de la conversation qui a eu lieu devant un club de strip-tease remet en avant les liens suspects de la famille Netanyahu avec des hommes d'affaires fortunés, des liens qui font déjà le sujet d'affaires en justice contre le PM, rapporte The Guardian. Puis ils évoquent les dépenses de la soirée comme deux copains et Yaïr Netanyahou qui veut se faire rembourser lance à Nir Maïmon: " Mon père a fait gagner 20 milliards de dollars au tien, tu peux bien me donner 400 shekels ".

L'enfant terrible du Premier ministre israélien, Yaïr Netanyahou, multiplie les frasques et les comportements embarrassants - comme la publication sur les réseaux sociaux d'un montage inspiré par une caricature antisémite en septembre dernier.

Les adversaires du Premier ministre se sont emparés de l'enregistrement, dont l'authenticité n'est contestée par personne, pour attaquer à nouveau les avantages consentis à Yaïr Netanyahu -comme une garde rapprochée jusque dans ses virées en boîtes de nuit- et pour jeter la suspicion sur un accord gazier très controversé. Le jeune homme de 26 ans a tenu ces propos à Nir Maïmon, le fils d'un des hommes les plus riches d'Israël, Kobi Maïmon, à l'été 2015.

Yaïr Netanyahou fait à l'évidence référence à un important accord pour l'exploitation des vastes champs gaziers découverts en Méditerranée il y a quelques années, une manne pour Israël. Or le père d'Ori Maïmon n'est autre qu'un des principaux actionnaires d'Isramco, l'une des compagnies israéliennes exploitant ces gisements.

OM - Supporters : L'incroyable histoire du responsable des Yankee…
Mais, à son réveil, le patron des Yankee constate que la carte bleue de son association a été volée. Il soupçonne alors le trio de jeunes femmes.

Le Premier ministre avait annoncé en août 2015 un accord entre le gouvernement et un consortium israélo-américain pour accélérer la production, ralentie par les résistances à l'établissement d'un monopole qui profiterait aux compagnies aux dépens des consommateurs. Benjamin Netanyahu est notamment soupçonné d'avoir reçu d'importants cadeaux de la part d'éminentes personnalités, de manière illégale.

L'accord finalement entériné en 2016 après des mois de bataille politique et légale est censé rapporter des milliards de shekels à l'Etat et ne désavantage qu'un seul des acteurs de l'exploitation gazière: Kobi Maïmon, a indiqué M. Netanyahu à la presse.

Yaïr Netanyahou, sans nier la véracité de la vidéo, a assuré qu'il n'avait pas "la moindre idée" des termes de l'accord en question, que sa phrase n'était qu'"une plaisanterie de mauvais goût". Ce sont, selon lui, "des choses stupides" qui "ne reflètent pas qui je suis [ni] les valeurs dans lesquelles j'ai été élevé".

La famille Netanyahou a en outre accusé le chauffeur de la voiture dans laquelle se trouvaient les jeunes hommes, d'avoir réalisé l'enregistrement.

Recommande: