Soupçons de financement libyen: Alexandre Djouhri interpellé à Londres

10 Janvier, 2018, 21:33 | Auteur: Armand Coulomb
  • Proche d'Ali Haddad et de Larbi Belkheir: l'homme d'affaires franco-algérien Alexandre Djouhri arrêt

Traqué par la justice française dans le cadre de l'enquête sur le financement, en 2007, de la campagne de Nicolas Sarkozy, Alexandre Djouhri a finalement été arrêté ce dimanche à Londres.

A l'issue d'une audience lundi devant un tribunal londonien, il a été placé en garde à vue et comparaîtra à nouveau mercredi afin de fixer une date d'audience d'extradition vers la France où il risque une mise en examen dans l'enquête sur cette affaire libyenne qui menace l'ancien président français. Arrêté par les policiers britanniques à l'aéroport de Londres Heathrow, Alexandre Djouhri était visé par un mandat d'arrêt européen délivré par les juges d'instruction du pôle financier de Paris, a indiqué l'une des sources, confirmant une information du site internet de L'Obs. Il est soupçonné d'avoir été le propriétaire et vendeur de la villa, et de s'être entendu avec le régime de Kadhafi sur le prix de vente.

Durant les investigations, a émergé le nom d'Alexandre Djouhri, homme d'affaires à l'imposant carnet d'adresses, qui fut proche de l'ancien Premier ministre Dominique de Villepin et de Nicolas Sarkozy.

Lukaku a failli rejoindre Chelsea sur conseil d'un vaudou — Mercato Manchester United
Le propriétaire d'Everton, Farhad Moshiri , a livré une anecdote sur les coulisses du mercato estival de Lukaku. Il a dit qu'il était en pèlerinage en Afrique , qu'il avait vu un vaudou et qu'il devait aller à Chelsea.

Originaire de Sarcelles, dans le Val d'Oise, Ahmed Djouhri, qui aurait choisi de se faire appeler Alexandre en référence à Alexandre le Grand, commence son ascension sociale dans le milieu des années 80.

Dans une série de conversations interceptées par les enquêteurs, l'homme d'affaires avait promis de faire parvenir aux juges une lettre dans laquelle M. Saleh démentirait un financement de la campagne de Nicolas Sarkozy.

Recommande: