Un ex-collaborateur de Trump attaque le procureur en justice — Affaire russe

10 Janvier, 2018, 01:41 | Auteur: Armand Coulomb
  • Une ONG s'oppose à la venue de Donald Trump en Suisse

Verra-t-on le président des Etats-Unis interrogé par un procureur alors qu'il exerce son mandaty?

Le Washington Post affirme que Donald Trump pourrait être interrogé dans les semaines à venir, citant une source anonyme de l'équipe de Mueller.

Mais ses avocats, eux, frémissent à l'idée d'un tel face-à-face et tentent d'obtenir que le président réponde par écrit aux questions posées.

Mueller a expliqué fin décembre à l'équipe juridique deTrump vouloir interroger ce dernier, ajoute le journal.

Le président américain Donald Trump sera probablement appelé à témoigner devant la commission d'enquête sur la présumée ingérence russe dans l'élection présidentielle américaine de 2016, indique lundi la chaîne NBC.

"On va jouer contre un grand Real Madrid, c'est sûr" — Emery
Le match aller des 8es de finale de Ligue des Champions entre le Real Madrid et le PSG se tiendra le 14 février prochain. Varane-Nacho, ça ne fonctionne pas, Marcelo ne retrouve pas ses cannes.

Les services de renseignement américains ont même établi dans un rapport confidentiel rendu public en janvier 2017 que la Russie avait interféré dans l'élection présidentielle pour aider Donald Trump à remporter la présidence.

Le procureur spécial Robert Mueller, à la tête du FBI de 2001 à 2013, a récemment inculpé plusieurs proches de Donald Trump, parmi lesquels le général Michael Flynn, qui fut son conseiller à la sécurité nationale.

Flynn et Papadopoulos ont reconnu leur culpabilité, alors que Manafort et Gates l'ont rejetée.

Les autorités russes nient toute implication et Trump réfute toute collusion entre des membres de son équipe de campagne et le Kremlin.

En dernier lieu, l'ex- directeur de campagne de Donald Trump, Paul Manafort, a intenté un procès contre le procureur Robert Mueller qu'il accuse d'avoir outrepassé son mandat dans l'enquête. Mais Robert Mueller peut aussi enquêter sur "tout sujet découlant directement ou indirectement" d'une éventuelle collusion, ce qui lui donne de facto les coudées franches. "Il n'y a pas eu de crime", a déclaré le président alors qu'il se trouvait à Camp David. Nous aurions pu être très fermés et (l'enquête) aurait pris des années.

Recommande: