Gallimard a décidé de "suspendre" la publication des pamphlets antisémites de Céline

11 Janvier, 2018, 18:05 | Auteur: Lea Montgomery
  • Portrait daté du 12 octobre 1951 à Paris de l'écrivain Louis Ferdinand Céline

Serge Klarsfeld, fondateur et président de l'association des Fils et Filles de déportés juifs de France (FFDJF), avait répliqué qu'il n'était "pas envisageable que la société politique française accepte la diffusion de tels textes nocifs et talentueux d'incitation à la haine raciale et à l'extermination des juifs". Finalement, elles renoncent. Dans un texte adressé à l'AFP, Antoine Gallimard met un coup d'arrêt à ce projet, à la suite des réticences que ce projet a suscitées: "Au nom de ma liberté d'éditeur et de ma sensibilité à mon époque, je suspends ce projet, jugeant que les conditions méthodologiques et mémorielles ne sont pas réunies pour l'envisager sereinement", explique-t-il.

"Les pamphlets de Céline appartiennent à l'histoire de l'antisémitisme français le plus infâme". Comme Le Figaro l'indiquait en décembre dernier, cette annonce avait même forcé le délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT, Frédéric Potier, à mettre en garde Antoine Gallimard, à la tête de l'entreprise. En effet, en mai prochain, "Bagatelles pour un massacre ", "L'Ecole des cadavres", "Les Beaux draps ", de véritables brûlots où la violence antijuive se répand sur les pages telles des bouffées délirantes et verbales, devraient sortir chez Gallimard sous la forme d'un recueil titré "Ecrits polémiques ". Dans ce contexte, Edouard Philippe a été interrogé sur la question par le Journal du Dimanche et a exprimé son point de vue: "Je n'ai pas peur de la publication de ces pamphlets, mais il faudra soigneusement l'accompagner ", a déclaré le chef du gouvernement. Dans un communiqué daté du 20 décembre, l'éditeur parisien expliquait vouloir s'inspirer de l' "édition critique " des pamphlets céliniens publiée au Québec en 2012 par la maison d'édition canadienne Éditions 8.

Les œuvres de Céline feront partie du domaine public en 2031.

Une association attaque Samsung en justice — Travail des enfants
Elles lui reprochent de violer les droits fondamentaux de ses salariés en Chine et Corée du Sud . Joint par l'AFP, Samsung Electronics France n'était pas disponible dans l'immédiat pour réagir.

Il s'agit bien d'un revirement de la part de la direction de la maison d'édition.

En octobre 2015, les éditions Robert Laffont avaient publié dans une édition critique le texte antisémite de Lucien Rebatet, "Les décombres", sans provoquer alors de remous. Bien qu'ils ne soient pas interdits en France, ils n'ont cependant pas été réédités depuis la fin de la Seconde Guerre. "On n'a pas à pousser les éditeurs à s'autocensurer", avait-il dit.

Recommande: