La LFP va prendre une mesure radicale pour la Goal Line

11 Janvier, 2018, 21:24 | Auteur: Mathilde Kaplan
  • Angers-Montpellier

Lors de la deuxième période du quart de finale de Coupe de la Ligue entre Amiens et le PSG hier soir (0-2), un nouveau bug est survenu au moment de faire appel à la goal line technology.

La soirée de mercredi 10 janvier de Coupe de la Ligue s'est montrée riche en rebondissements, dont le corps arbitral se serait bien passé. Sur un corner, Adrien Rabiot a décroisé une tête qui a heurté le poteau avant d'être sauvée par le portier picard. Si sujette à polémiques, la technologie sur la ligne de but en France, signée initialement jusqu'à l'été 2019, a - déjà - fait son temps! Pourtant, l'arbitre de la rencontre, M. Buquet, a senti sa montre vibrer et a demandé l'assistance vidéo. Une fausse alerte, puisque l'action était anodine, le ballon ayant manqué de loin le cadre. " Ce sont deux anomalies inacceptables, affirme-t-il". Apparemment, les limites de la patience des responsables du football professionnel ont été dépassées.

ASSE - Mercato : pourquoi M'Vila veut absolument rejoindre les Verts
N'étant plus payé depuis quatre mois par le club russe, M'Vila a saisi la Fédération internationale pour obtenir gain de cause . Il y attend le certificat de transfert provisoire que devrait délivrer l'UEFA dans les minutes qui viennent.

La LFP sévit à l'encontre de Goal Control Tous ces dysfonctionnements ont conduit la Ligue de football professionel (LFP) à exiger la suspension de la Goal Line Technology, gérée en France par le prestataire Goal Control. Le principe général de cette technologie, qui a largement fait ses preuves depuis son introduction officielle lors de la Coupe du monde 2014, n'est, lui, pas remis en cause.

La LFP va décider en conseil d'administration la semaine prochaine sur la suite à donner à un contrat qui court jusqu'à la fin de la saison 2018/2019.

Recommande: