Le sous-marin argentin a été pulvérisé en 40 millisecondes

11 Janvier, 2018, 21:19 | Auteur: Armand Coulomb
  • Le San Juan a disparu le 15 novembre. /AFP

Après deux mois de recherches, le submersible argentin San Juan, disparu le 15 novembre dernier, n'a toujours pas été retrouvé, mais il semble que les causes de sa disparition soient enfin connues. C'est le Bureau américain du renseignement naval (ONI) qui dans un rapport dévoilé mercredi établies les circonstances dans lesquelles le San Juan a "implosé". Le signal acoustique détecté le 15 novembre 2017 est bien lié à la disparition du submersible, affirme dans un rapport le Bureau américain du renseignement naval (US Office of Naval Intelligence, ONI). L'ONI, qui s'appuie sur les données recueillies par l'Organisation du traité d'interdiction complète des essais nucléaires, déclare dans son rapport que le bruit enregistré a été provoqué par l'"implosion" du San Juan, qui se trouvait alors à 400 mètres de profondeur. "A cette profondeur, la pression colossale exercée sur la coque (40 kg / cm2) a littéralement pulvérisé le submersible que la marine argentine avait acheté à l'Allemagne en 1985". Le ARA San Juan a ensuite sombré à la verticale à une vitesse de "10 à 13 nœuds" (entre 18,5 km/h et 24.076 km/h, ndlr). "Ils n'ont pas souffert, ils ne sont pas morts noyés, leur mort a été instantanée ". Leur mort a été instantanée. "Le San-Juan a disparu en 40 millisecondes ", indique le renseignement naval américain, précisant que l'équipage ne s'est probablement rendu compte de rien".

De Bruyne et Hazard dans l'équipe UEFA 2017, pas Neymar
Le reste est complété par Chiellini, Buffon (Juventus), Messi (FC Barcelone), Hazard (Chelsea) et De Bruyne (City). L'UEFA vient de dévoiler son onze de l'année 2017 élu par les fans et un seul Parisien est présent: Dani Alves .

Une nouvelle qui ne devrait pas consoler les familles des victimes.

Recommande: