On peut jouir d'un viol

11 Janvier, 2018, 17:21 | Auteur: Lea Montgomery
  • Lahaie Millet…: les signataires de la tribune dans

Brigitte Lahaie et Caroline De Haas se sont retrouvées mercredi 10 janvier dans la soirée sur le plateau de BFMTV pour débattre au sujet des violences sexuelles. "Il y a un truc très simple, c'est d'arrêter les violences".

Elle expliquait en effet que "les violences empêchent la jouissance". "Quand vous avez été victime de viol, vous jouissez moins bien en fait, en général", venait de déclarer Caroline De Haas, connue pour son engagement féministe. Immédiatement, l'animatrice radio lui a rétorqué: "on peut jouir lors d'un viol, je vous signale", devant une Caroline de Haas visiblement consternée.

Elle était alors face à Caroline De Haas, fervente opposante à la tribune du Monde "pour la liberté d'importuner" publiée mardi 9, qui a elle-même subi un viol par le passé. La question a plusieurs fois été posée et cette réponse de la cette journaliste américaine sur le site "Popular Science " est éloquente: "Nos corps répondent au sexe". Nos corps réagissent. Ils le font souvent sans notre permission ou notre volonté.

Une association attaque Samsung en justice — Travail des enfants
Elles lui reprochent de violer les droits fondamentaux de ses salariés en Chine et Corée du Sud . Joint par l'AFP, Samsung Electronics France n'était pas disponible dans l'immédiat pour réagir.

Avoir un orgasme pendant un viol? Une phrase choc qui a laissé son interlocutrice, et de nombreux internautes, sans voix. L'ancienne actrice pornographique assure que "l'on peut jouir pendant un viol". Cela ne change rien au fait que le viol est un crime. "Placer cette phrase alors que l'on parlait de plaisir sexuel donne un sentiment de banalisation de la violence" a conclu la militante féministe. "Le corps d'une victime de violence peut réagir de plein de manières différentes, a écrit Caroline De Haas sur Twitter après l'émission". "J'ai plus de mots ", a-t-elle dit sur le réseau social". La directrice du Bondy Blog, Nassira El Moaddem a également réagit sur Twitter en interpellant Nathalie Lévy qui animait le débat sur BFMTV: "Vous n'êtes pas responsable des propos de vos invités mais vous vous devez de maîtriser votre antenne".

Sur le plateau de BFM TV, Brigitte Lahaie n'a pas démordu.

Recommande: