Yann Barthès taclé sur Twitter après son interview de Catherine Millet (vidéo)

12 Janvier, 2018, 19:16 | Auteur: Armand Coulomb
  • Yann Barthès taclé sur Twitter après son interview de Catherine Millet

C'est le cas de Brigitte Lahaie, qui a déclaré, très sûre d'elle, que l'on peut "jouir lors d'un viol" ou encore celui d'Anne Morelli, professeur à l'ULB, qui a déjà senti une main se glisser sous sa jupe et qui n'en a pas gardé "un traumatisme éternel". "Ce que nous avons voulu faire, c'est tout simplement se faire l'écho de ce que nous entendions autour de nous, de la part d'énormément de femmes qui ne comprenaient pas tout ce qui se passait, avec cette vague de dénonciations dans tous les sens sur les réseaux sociaux, pour des gestes accomplis par des hommes que nous ne trouvions pas à ce point criminels".

Yann Barthès s'est également attiré les foudres des internautes.

Catherine Millet est aussi revenue sur la pénalisation des "frotteurs" notamment dans le métro. "Il faut aider les femmes à prendre leurs responsabilités et à refuser ce rôle de victime".

Une campagne contre les "frotteurs" des transports en commun avait été annoncée quelques heures plus tôt en France. Questionnée sur les frotteurs du métro, l'écrivaine a indiqué qu'elle avait de "la compassion" pour eux.

VIDEO. Catherine Millet dit des âneries dans «Quotidien» et se fait reprendre de volée par Marlène Schiappa
La "compassion" de Catherine Millet pour ceux qui se frottent contre les femmes dans le métro

Des propos qui ont fait bondir Marlène Schiappa, la secrétaire d'État en charge de l'Égalité entre les femmes et les hommes.

"Il faut apprendre aux femmes à avoir le courage, devant un frotteur du métro de se retourner et de lui dire: mon vieux, arrête, tu me déranges", a-t-elle ajouté.

Elle s'explique: "Quelqu'un qui en est réduit à ça pour trouver une satisfaction sexuelle doit être dans une certaine misère sexuelle". Sur Twitter, ils ont reproché au présentateur de "Quotidien" de ne pas avoir suffisamment réagi aux propos de Catherine Millet. "Ce n'est pas non plus dans notre projet de loi" a explique la ministre. "Le consentement sexuel n'est pas inscrit dans le droit français".

"Ce qui m'a fait réagir sur cette histoire de consentement c'est ce projet de loi qui a été adopté en Suède et qui voudrait si, en effet la loi passe, qu'avant tout rapport sexuel il y ait un consentement explicite des deux parties" a-t-elle poursuivi.

Premier examen médical de Donald Trump sur fond d'inquiétudes — ETATS-UNIS
Le président s'est exprimé ainsi alors que des sénateurs venaient lui présenter un compromis trouvé sur l'immigration . Donald Trump dort très peu, mais il passe de longues heures dans sa chambre, devant la télévision.

Recommande: