Attentat de la rue Copernic : non-lieu pour Hassan Diab

13 Janvier, 2018, 05:10 | Auteur: Armand Coulomb
  • Attentat de la rue Copernic. Non-lieu en faveur du suspect Hassan Diab

L'attentat à la bombe, commis devant la synagogue de la rue Copernic, à Paris, le 8 octobre 1980, avait fait quatre morts et 46 blessés.

Les juges ont donc décidé de rendre un non-lieu en faveur d'Hassan Diab, quelques heures avant que le parquet ne fasse appel. Dans leur ordonnance, les magistrats mettent en lumière "un certain nombre d'éléments (.) qui permettent d'estimer qu'Hassan Diab se trouvait vraisemblablement au Liban pendant cette période " et ne pouvait donc ni avoir confectionné ni posé l'engin explosif, caché sur une moto. Il a donné au juge d'instruction les noms de deux femmes ayant révisé les épreuves avec lui qui ont corroboré sa version. Il avait demandé à plusieurs reprises, ainsi qu'un juge des libertés et de la détention, sa remise en liberté, avec assignation à résidence et port d'un bracelet électronique.

Ce qu'il faut en retenir — Nintendo Direct mini
Vous n'avez peut-être jamais entendu parler de The World Ends With You , après tout, il est sorti voilà 10 ans sur Nintendo DS. Bien entendu, le mode coop' sera toujours de la partie, ce qui corrobore le concept de la Switch .

Le 29 novembre, le parquet de Paris avait requis son renvoi devant la cour d'assises spéciale de Paris, seule habilitée à juger les crimes terroristes. " Vu les nombreuses divergences qui existent dans ce dossier, ce sera une bonne chose que la cour d'appel tranche ", a relevé l'un de leurs avocats, Eric Morain. Il s'appuyait notamment sur des notes des renseignements, des expertises graphologiques et la ressemblance de Diab avec des portraits-robots réalisés à l'époque, estimant que les "éléments à charge et à décharge" devaient être débattus lors d'un procès. Le procureur peut encore faire appel de ce non-lieu, tout comme les parties civiles.

Recommande: