Donald Trump se lâche encore sur Twitter

13 Janvier, 2018, 19:32 | Auteur: Armand Coulomb
  • Donald Trump critique le Pakistan sur Twitter

Le président américain Donald Trump a laissé entendre qu'il pourrait supprimer l'aide fournie au Pakistan, reprochant une nouvelle fois à Islamabad de ne pas faire assez pour combattre le terrorisme.

Le Pakistan "a donné gratuitement accès aux Etats-Unis à son espace aérien et terrestre, des bases militaires et une coopération en matière d'intelligence qui ont décimé al-Qaïda depuis 16 ans, mais ils ne nous ont rien donné en échange, à part des invectives et de la méfiance", a pour sa part tweeté le ministre pakistanais de la Défense Khurram Dastgir-Khan.

"Alors que les relations entre les deux pays sont houleuses depuis des mois, l'ambassadeur a été invité à se rendre ce lundi soir au ministère des Affaires étrangères pakistanais".

Le président américain affirme que le Pakistan continue d'"abriter" les terroristes contre lesquels les États-Unis luttent en Afghanistan, alors que l'Amérique a versé "33 milliards de dollars d'aide au Pakistan" ces quinze dernières années.

Kerber renoue avec un trophée — Sydney
Pour ce faire, elle battu l'Australienne Ashleigh Barty (WTA 19) sur un double 6-4 en 1 heure et 12 minutes. L'ancienne N.1 mondiale retombée au 22e rang a soulevé son premier trophée depuis l'US Open 2016.

L'administration Trump a indiqué au Congrès en août qu'elle examinait très sérieusement la possibilité de ne pas verser 255 millions de dollars d'aide, dont le versement a déjà été retardé.

Contrairement à ses prédécesseurs, Donald Trump n'est pas homme à cacher ses sentiments et ses idées derrière des politesses diplomatiques.

Il y ajoute qu'Islamabad a pris les leaders américains pour des "idiots" et que cela ne se reproduira plus. L'accueil de son secrétaire d'Etat Rex Tillerson avait été glacial fin octobre à Islamabad. La Chine, très active dans un projet d'infrastructure massif au Pakistan, d'un coût total de 54 milliards de dollars, a préféré louer "la remarquable contribution" de son nouvel allié à "la cause globale du contre-terrorisme", via un porte-parole de son ministère des Affaires étrangères. En décembre, Donald Trump avait déjà menacé de ne plus aider le Pakistan. Les Pakistanais ont donné asile à des terroristes après lesquels nous étions en Afghanistan.

"Nous versons des sommes énormes chaque année au Pakistan". "Une coupe dans les aides, à un certain moment, devient inévitable", a réagi l'analyste Michael Kugelman, spécialiste du Pakistan, sur Twitter. Selon lui, les Etats-Unis "ne prendront pas de mesure extrême" car ils ont besoin de l'aide logistique du Pakistan pour accéder à leurs troupes basées en Afghanistan.

Recommande: