Can 2019 : le Cameroun accueille la 1ère mission d'inspection de la Caf

14 Janvier, 2018, 18:38 | Auteur: Lea Montgomery
  • Can 2019 : le Cameroun accueille la 1ère mission d'inspection de la Caf

Alors que la mission d'inspection de la Confédération Africaine de Football (CAF) est attendue ce jeudi, le gouvernement camerounais se dit serein.

"Si le pays qui l'accueille (la CAN) n'arrive pas à l'organiser, nous trouverons un pays qui va l'organiser".

Au programme de cette première journée de travail d'experts de la CAF, ce vendredi 12 janvier, une concertation avec le Comité des sites du Centre, présidée par le gouverneur, Naseri Paul Bea. Alors que des rumeurs pessimistes circulent sur la capacité du pays des champions d'Afrique à achever les travaux nécessaires à temps, on va enfin en savoir davantage sur l'état d'avancée de ces derniers.

Une délégation de la CAF se rend, à partir de vendredi, dans les différentes villes hôtes de la compétition.

"Personne n'est intouchable, pas même Theo Francken" (ENTRETIEN) — Charles Michel
Mais les quatre partis de la coalition ont toutefois décidé en début de semaine de faire bloc derrière Theo Francken. Le Premier ministre Charles Michel dénonce le "laxisme de la gauche" en matière migratoire.

Ismaël Bidoung Mkpatt, le Minsep quant à lui, a martelé aux différents présidents et représentants des Commissions techniques du Cocan que cet objectif ne pourra être atteint que grâce à une "organisation méthodique, professionnelle et complémentaire de tous les maillons de la chaine ".

Initialement, le cabinet d'audit PriceWaterhouseCoopers devait effectuer cette mission, mais il s'était désisté en août dernier, et c'est celui de Roland Berger qui va finalement le remplacer et inspecter le pays-hôte. Après la brève visite du siège du COCAN, les inspecteurs de la CAF se sont rendus sur le site d'Olembé. "La livraison de tous les chantiers est prévue, au plus tard, en décembre 2018, a-t-il assuré lors d'une conférence de presse, le 10 janvier 2018". C'est dans la sérénité que toutes les parties prenantes travaillent sans relâche dans le cadre de la mission d'inspection de la Confédération africaine de football.

Rappelons qu'à partir de 2019, 24 équipes prendront part à la CAN au lieu de 16. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.

Recommande: