Présidentielle tchèque: Milos Zeman nettement en tête

14 Janvier, 2018, 01:21 | Auteur: Armand Coulomb
  • Milos Zeman parle devant la chambre basse de la République Tchèque Prague le 10 janvier 2018

"Duel serré" au second tour.

Pour M. Pehe, "Milos Zeman aura un énorme problème".

M. Drahos lui-même a dit compter sur "les voix de ceux qui n'ont pas voté pour Milos Zeman" au premier tour. Il a affirmé que "l'ancrage euro-atlantique de la République tchèque serait l'un des principaux thèmes" de sa campagne.

M. Drahos a évoqué aussi "une certaine fatigue" de Milos Zeman, faisant allusion aux problèmes de santé du président sortant, qui se déplace avec une canne.

Security staff of Czech President Milos Zeman (not in picture) detain a woman being member of the Femen organisation after she attacked the President on January 12, 2018 at the polling station in Prague.

Nouvelles manifestations malgré les avertissements officiels — Iran
Dans la nuit, l'Internet a été coupé sur les téléphones portables au moins à Téhéran, ont constaté les journalistes de l'AFP. Pour la première fois samedi, la télévision d'État a diffusé des images des manifestations de jeudi et vendredi.

La voix de Milos Zeman, qui avait été élu comme indépendant après avoir été social-démocrate, a par exemple compté lors des élections législatives du mois d'octobre quand il s'est agi de désigner un nouveau Premier ministre. "Je n'ai jamais eu peur de participer à un débat, je suis toujours jeune et toujours plein d'énergie, et tout débat me fait plaisir".

Après le dépouillement dans 99,6% des bureaux de vote, il obtenait 38,65% des suffrages, contre 26,56% pour son principal adversaire, Jiri Drahos, un universitaire pro-occidental.

M. Zeman bénéficie notamment du soutien des milieux ruraux et des travailleurs manuels, tandis que M. Drahos est le candidat préféré des milieux intellectuels des grandes villes.

Derrière eux, l'ancien ambassadeur tchèque en France, Pavel Fischer, arrive troisième avec 9,39%, suivi de près par l'homme d'affaires et auteur des chansons à succès Michal Horacek, 8,74%, et le médecin Marek Hilser, 8,69%. Le taux de participation, selon les estimations de l'agence CTK, était d'environ 60 %, comparable à celui enregistré lors de la présidentielle de 2013, la première au scrutin universel direct, remportée par M. Zeman.

Vêtue seulement d'un jean, la jeune femme a été aussitôt maîtrisée par la garde rapprochée du chef de l'Etat, connu pour ses opinions pro-russes, pro-chinoises et anti-musulmanes, et pour ses manières brusques.

Recommande: