Des assaillants non identifiés attaquent la ville de Beni — RDC

17 Janvier, 2018, 19:03 | Auteur: Armand Coulomb
  • Des soldats de l'armée de la République démocratique du Congo lors d'une opération militaire à Matombo contre des positions de rebelles ougandais musulmans ADF au nord de Béni le 13 janvier 2018 dans le nord-Kivu

Les Forces armées de la RDC (Fardc) ont lancé depuis samedi une "offensive générale et généralisée contre les ADF" qui aurait permis de les déloger des deux positions qu'ils occupaient dans la région de Beni, selon l'armée.

"Les ADF ont attaqué tôt ce matin vers 4h00 (2h00 GMT) notre position de Muzambay".

Au moins trois soldats de l'armée congolaise auraient été tués et cinq autres blessés alors qu'ils repoussaient l'attaque des ADF. Il aurait fallu un peu plus de deux heures à l'armée pour repousser l'offensive des ADF.

L'armée ougandaise a condamné mardi l'attaque perpétrée par les rebelles des Forces démocratiques alliées (ADF) contre l'armée de la République démocratique du Congo (RDC), qui a fait trois morts parmi les soldats congolais. Depuis samedi, l'armée congolaise effectue des raids à Beni à l'Est de la RDC. Cette attaque des ADF, accusés d'avoir tué 14 Casques bleus début décembre dans la même région, intervient alors que l'armée congolaise a annoncé le lancement de sa propre offensive contre le groupe ougandais.

Nordhal lelandais fait une demande de remise en liberté — Affaire Maelys
Les juges devraient en toute logique être sur la même ligne, ce sera alors au juge des libertés et de la détention de statuer. L'avocat du principal suspect dans ce dossier, Alain Jakubowicz , n'a pas souhaité faire de commentaire.

"Les FARDC ont lancé ces opérations d'envergure dans le but d'éradiquer totalement l'insécurité symbolisée par la menace ADF, y compris les alliés locaux de ce mouvement terroriste, à la base de l'insécurité".

Le président ougandais, Yoweri Museveni, "a rencontré les chefs des forces de défense et les chefs du renseignement militaire des Etats partenaires de la région de l'Afrique de l'est, et ceux de la République démocratique du Congo et de l'Afrique du Sud", a indiqué un communiqué de l'exécutif à Kampala.

Les combats qui se poursuivent depuis le week-end entre la rébellion ougandaise et l'armée congolaise ont principalement lieu dans les régions du nord-Kivu.

Recommande: