Des os découverts sont ceux d'une Française disparue en 2014 — Croatie

17 Janvier, 2018, 09:23 | Auteur: Armand Coulomb
  • France3 Alpes

21 juillet 2014, la Savoyarde de 24 ans disparaît à l'issue d'un festival d'électro.

S'il est désormais certain que ces ossements sont bien ceux d'Anne-Cécile Pinel, "les procureurs n'ont pas encore reçu les résultats de l'autopsie" susceptibles de révéler les causes de sa mort, selon le parquet de la ville de Karlovac.

Les ossements ont été découverts à 1,5 kilomètre de l'endroit où elle avait été aperçue pour la dernière fois.

Elle était en Croatie pour assister à un festival de musique électronique qui avait attiré quelque 2.000 personnes, des étrangers pour la plupart.

Urvoas et Ferrand toujours dans le collimateur de la justice
La commission des requêtes de la CJR a émis ce mardi " un avis favorable " à l'ouverture d'une enquête. Le député aurait cherché à savoir où en était l'avancement de l'enquête le visant.

Selon les dires du Dauphiné Libéré, aucune confirmation formelle des autorités croates ou françaises n'a été communiquée aux parents de la victime.

A l'époque, la police, assisté par des chasseurs et des membres des services de sauvetage en montagne ainsi que des volontaires avait procédé à une opération de recherche d'envergure, sans résultat. Seul le téléphone de l'étudiante est retrouvé dans une maison abandonnée près du lieu de sa disparition. Après une semaine d'analyses génétiques coordonnées par le département médico-légal de Zagreb, un nom a pu être associé aux os trouvés par des chasseurs la semaine dernière: Anne-Cécile Pinel.

"Ma conviction, c'est qu'elle n'est pas partie de son plein gré".

Recommande: