Un supermarché vend 5 poissons sans en avoir retiré le poison — Japon

17 Janvier, 2018, 17:00 | Auteur: Thibaud Popelin
  • Des poissons fugu dans un aquarium d'un restaurant japonais le 5 juin 2012 à Tokyo

Course contre la montre dans une petite ville du centre du Japon pour récupérer des barquettes de fugu.

Le fugu peut contenir de la tétrodotoxine, un poison analgésique plus puissant que le cyanure dont il n'existe pas d'antidotes. La ville a en conséquence activé un système d'alerte d'urgence destiné à alerter les résidents, leur demandant d'éviter de manger de la chair de ce poisson achetée localement après qu'une erreur ait permis la mise en vente des parties toxiques de ce plat si prisé. Selon le quotidien Asahi, sept barquettes auraient été préparées, cinq vendues. Cette substance, que l'on peut retrouver dans le foie, la peau mais aussi dans les ovaires du poisson, peut paralyser les nerfs-moteurs, voire entraîner la mort par un arrêt respiratoire. Le ministère de la Santé a souligné que la vente du foie était strictement interdite.

5G : l'Arcep détaille les premières fréquences pour les tests
Une technologie innovante qui passera certainement par de nouvelles antennes et l'usage de fréquences très hautes. La cinquième génération de communications mobiles (5G) devrait remplacer la 4G en 2020.

Selon les connaisseurs, le picotement qui se fait ressentir sur les lèvres lors d'un contact avec une infime quantité du poison, ajoute du plaisir à la dégustation du fugu. Le poisson mesure 25 cm environ, et jusqu'à 40 cm pour les plus gros spécimens.

Pour pouvoir cuisiner ce poisson potentiellement mortel si il est mal préparé, les cuisiniers doivent d'ailleurs obtenir un agrément particulier suite à un examen, que l'on peut passer après près de 5 ans de formation! En 2011, le journal Le Monde, rapportait ainsi que chaque année plusieurs personnes décèdent au Japon après en avoir mangé.

Recommande: