Rupture conventionnelle collective : PSA trouve un accord

18 Janvier, 2018, 17:39 | Auteur: Basile Toussaint
  • Vue aérienne de l'usine PSA La Janais

Les ruptures conventionnelles collectives, issues de la réforme par ordonnances du Code du travail, ont été vivement critiquées par des forces syndicales et de gauche, car elles permettent de supprimer des postes sans devoir justifier de difficultés économiques.

Open d'Australie: Roger Federer en toute décontraction
Djokovic a observé un long arrêt après Wimbledon pour soigner un coude douloureux, ce qui l'a fait tomber à la 14e place mondiale. Roger Federer n'a fait qu'une bouchée du Slovène Aljaz Bedene au premier tour de l'Open d'Australie .

FO, CFDT, CFTC et GSEA, qui totalisent à eux tous plus de 58% des voix, ont indiqué jeudi 18 janvier à l'AFP vouloir signer le projet d'accord. Le projet d'accord, présenté le 9 janvier aux syndicats, sera signé officiellement vendredi à l'occasion d'un comité central d'entreprise consacré à la politique d'emploi 2018 du groupe PSA en France. En revanche, la CGT (19,6 %) s'y oppose, tandis que la CFE-CGC (19,4 %) n'a pas fait connaître sa position. La chaîne de prêt-à-porter féminin Pimkie a été contrainte d'y renoncer, faute d'accord avec les syndicats. Départs volontaires et promesses de recrutementLa CGT s'est opposée à ce projet. Chez PSA, des accords signés les années précédentes (2013 et 2016) avaient déjà entériné ces départs volontaires, correctement accompagnés par l'entreprise. "Elle a estimé avoir " sécurisé cet accord afin qu'il ne soit pas un danger pour les salariés " mais " une opportunité pour ceux qui le désirent ". Elles prévoient notamment une prime allant de 4 à 8 mois de salaire. Le deuxième syndicat derrière FO s'est fendu d'un communiqué, dans lequel il explique refuser "catégoriquement de signer ce nouveau plan de suppressions d'emplois, dont le détail par site et par catégorie est caché aux syndicats". Au global, le groupe PSA (Peugeot, Citroën, DS, Open, Vauxhall) anticipe 1 300 ruptures conventionnelles collectives, 900 cessations d'activité de seniors et plus de 6 000 mobilités internes. Pour compenser, la direction s'est engagée à recruter plus de 1.300 CDI et à accueillir 2.000 jeunes apprentis dès 2018.

Recommande: