France - Royaume-Uni : Signature d'un nouveau traité contre l'immigration

20 Janvier, 2018, 04:29 | Auteur: Mathilde Kaplan
  • Emmanuel Macron et Theresa May au Palais de l'Élysée le 12 décembre 2017

Il l'a encore prouvé jeudi 18 janvier, à l'occasion de sa rencontre avec la Première ministre britannique Theresa May, en tenant l'objectif pour immortaliser "l'entente chaleureuse" entre les deux pays.

L'annonce a été faite par Theresa May lors du sommet franco-britannique organisé à l'Académie royale militaire de Sandhurst, le 18 janvier.

Au-delà du Sahel, Paris et Londres ont signé un nouveau traité de coopération sur la gestion des migrants, visant à accélérer les procédures pour les mineurs isolés bloqués du côté français et pouvant prétendre à l'asile au Royaume-Uni, ainsi que pour les personnes pouvant bénéficier d'un regroupement familial, en lien avec les faiblesses des accords du Touquet, et souligné par le président Emmanuel Macron dès la campagne électorale de 2017.

" Sur la frontière commune à Calais, nous avons pu voir les insuffisances de la situation actuelle. Il va permettre d'améliorer la la gestion technique, opérationnelle de cette frontière commune, pour une coopération intelligente et efficace", a déclaré Emmanuel Macron, lors d'une conférence de presse commune avec Theresa May, consécutive à la signature de cet accord. Downing Street a ainsi fait part de son intention d'augmenter de 44,5 millions de livres (50,5 millions d'euros) sa contribution financière au contrôle de la frontière à Calais, en réponse à une attente exprimée par la France.

Cavani égale le record d'Ibrahimovic — PSG
Tu peux courir après lui mais c'est très difficile de lui prendre la balle. Contre Dijon , c'était donc "Ney" qui était désigné pour tirer le penalty.

Le Président Emmanuel Macron, a par ailleurs annoncé que les délais d'instruction des demandes pour se rendre en Angleterre seraient réduits "de 6 mois à 30 jours pour les majeurs et de 6 mois à 25 jours pour les mineurs non-accompagnés". "Nous renforcerons les infrastructure de sécurité avec davantage de vidéosurveillance, des clôtures et des technologies infrarouges à Calais et dans d'autres postes frontières ", a-t-elle assuré.

Ce sommet 'montre qu'une relation solide entre nos deux pays est dans l'intérêt du Royaume-Uni, de la France et de l'Europe', a insisté Theresa May, répétant: 'Le Royaume-Uni se prépare à quitter l'UE, mais cela ne signifie pas qu'il quitte l'Europe'. Il s'agit, selon lui, de préserver la qualité de cette frontière commune.

En France, le Traité de Sandhurst a été critiqué par le président des Hauts-de-France, la région de Calais, Xavier Bertrand. "Les Britanniques vont faire un chèque qui ne va permettre de payer qu'une partie de la facture". Ils sont 66% à la trouver " trop laxiste ".

Recommande: