Le Sénat se prononcera vendredi en fin de soirée — Paralysie du gouvernement

20 Janvier, 2018, 08:35 | Auteur: Armand Coulomb
  • Le président de la Chambre des représentants pourra-t-il convaincre ses collègues les plus conservateurs d'éviter un

Un minimum de 60 voix (sur un total de 100) étant nécessaire, les républicains -qui ont 51 sénateurs- ne peuvent se passer des démocrates. Il est pour l'heure impossible de savoir combien de temps durera cette fermeture.

Le Congrès a jusqu'à demain pour s'entendre sur un budget provisoire qui permettra au gouvernement fédéral de poursuivre ses activités. Les tractations entre les deux partis devaient toutefois très vite reprendre.

"Notre pays a été fondé par des génies mais il est dirigé par des idiots", a lancé le sénateur républicain de Louisiane John Kennedy, résumant d'un trait d'esprit l'ambiance générale.

Plus tôt dans la journée, le président Donald Trump semblait optimiste. Il ne s'est pas exprimé dans l'immédiat.

Le chef de la minorité démocrate au Sénat, Chuck Schumer, maintenait cependant encore jeudi soir que son parti allait bloquer le projet de loi grâce à une manoeuvre d'obstruction parlementaire (filibuster) afin de forcer l'adoption d'une entente sur le programme DACA.

La Chambre des représentants des États-Unis a adopté, jeudi, une mesure de financement temporaire pour éviter une fermeture des administrations fédérales, en attendant un vote qui s'annonce plus serré au Sénat.

Le pape marie un couple dans un avion à 11000 mètres d'altitude
Jeudi à la fin de la messe, il a embrassé ouvertement l'évêque, provoquant de nombreuses réactions sur le réseau social Twitter. L'évêque Barros a toujours nié avoir eu connaissance des agressions de celui qui a été son père spirituel durant 35 ans.

La majorité républicaine souhaite voir adopter un budget 2018 qui dope les dépenses mlilitaires, une promesse de campagne de M. Trump qui estime les forces armées sous-équipées après plus de 16 ans de guerre ininterrompue.

Les démocrates veulent la régularisation de 690.000 "Dreamers", arrivés clandestinement aux Etats-Unis quand ils étaient enfants et expulsables depuis l'abrogation par M. Trump du programme Daca datant de l'administration Obama qui leur offrait un statut de résident temporaire. La Chambre a pris la bonne décision pour nos hommes et femmes en uniforme ET pour les millions d'enfants qui bénéficient du Chip " [le Childrens Health Insurance Program, programme public d'assurance maladie pour les enfants pauvres, NDLR], s'est-il ainsi félicité. Une bonne majorité de démocrates semblent déjà prêts à voter contre.

Et au-delà du budget, les parlementaires pensent aux élections de mi-mandat en novembre.

Les démocrates estiment que les républicains qui ont tous les leviers du pouvoir - Maison Blanche, Chambre des représentants, Sénat - seront tenus pour responsables de la paralysie et paieront le prix fort. Les républicains espèrent se servir du "shutdown" pour punir les sénateurs démocrates qui brigueront un nouveau mandat dans dix Etats remportés par Donald Trump à la présidentielle.

Mais selon un sondage du Washington Post et d'ABC publié vendredi, 48% des Américains estiment que les républicains seraient responsables d'un éventuel blocage, contre 28% pour les démocrates.

Recommande: