La Commission européenne s'y intéresse de près

07 Février, 2018, 18:41 | Auteur: Emma Bardin
  • Bruxelles va examiner le rachat de Shazam par Apple

Le rachat de Shazam par Apple, officialisé en décembre dernier, pourrait-il finalement capoter? Une bonne opération pour la firme de Cupertino, qui va pouvoir l'articuler plus finement avec ses propres services - notamment Apple Music - tout en évitant que sa technologie ne tombe entre les mains d'un concurrent.

Une opération initialement sous les radars de Bruxelles Très attentive aux pratiques d'optimisation fiscale des géants américains de la Tech, la Commission européenne vient de décider de mettre le nez dans l'une des grosses opérations de ce début d'année: le rachat en cours par Apple de Shazam. L'exécutif européen, gardien de la concurrence dans l'UE, considère que l'opération, annoncée en décembre par les deux groupes, "risque de nuire à la concurrence" au sein de l'Espace économique européen (EEE). La Commission devra alors se prononcer officiellement sur l'acquisition de Shazam; elle pourra approuver le rachat avec ou sans conditions, ou lancer une enquête plus approfondie pour déterminer si les risques sur la concurrence sont bien réels. Dans un communiqué, elle déclare que cette acquisition va faire l'objet d'un examen et qu'elle va demander à Apple de lui notifier l'opération. Tous ces pays ont exigé un examen par la Commission de cette concentration, " qui ne revêt pas une dimension européenne mais qui affecte les échanges au sein du marché unique et menace d'affecter de manière significative la concurrence sur le territoire des États membres qui formulent cette demande ". L'Autriche est le premier pays à l'initiative de cette saisine, mais six autres pays se sont joints à la procédure: l'Espagne, la Suède, l'Islande, la Norvège, l'Italie et la France sont ainsi associées à cette initiative.

"Au tableau!": Jamel Debbouze explique la perte de son bras aux enfants
Ce mercredi soir, sur la chaine C8, Jamel est l'invité de l'émission Au tableau! et fera face à des enfants âgés de 8 et 12 ans. L'humoriste n'a pas toutefois pas raconté toute l'histoire.

La crainte du déréférencement Numéro 1 mondial du streaming musical, Spotify, 60 millions d'utilisateurs, mais aussi d'autres acteurs européens comme le Français Deezer, craignent les conséquences que pourraient avoir l'intégration de Shazam à l'écosystème d'Apple.

Recommande: