Une console et une plateforme de jeux vidéo en streaming — Google Yeti

08 Février, 2018, 12:55 | Auteur: Emma Bardin
  • Une console et une plateforme de jeux vidéo en streaming — Google Yeti

Les abonnés pourraient accéder à un catalogue de jeux via cette nouvelle console et une manette dédiée.

Alors que les grands pontes du jeu vidéo se dirigent encore plus vers les formules dématérialisées alléchantes et notamment en streaming avec le PlayStation Now et le Xbox Game Pass, un nouveau concurrent entre dans l'arène: Google. Certains autres acteurs essayent néanmoins de grappiller des parts de marché en proposant des solutions plus légères. Celui-ci se rapprocherait du PlayStation Now en proposant, moyennant un abonnement, de jouer à des jeux en streaming tournant sur une machine distante, et donc nécessitant un abonnement mensuel. Le projet Yeti serait conduit par deux dirigeants de la branche matériel de Google, Mario Queiroz et Majd Bakar, ce qui renforce l'hypothèse selon laquelle le lancement d'un tel service s'accompagnait d'un hardware dédié.

C'est en effet ce qu'annonce The Information, en précisant que le groupe californien travaillerait actuellement sur un service de jeux vidéo en streaming, répondant au nom de code Yeti. Il faut se souvenir également que Mountain View a recruté récemment Phil Harrison, ponte du secteur passé par Sony et Microsoft - une tête pensante qui pourrait être efficace pour diriger un projet aussi ambitieux.

Une console et une plateforme de jeux vidéo en streaming — Google Yeti
Une console et une plateforme de jeux vidéo en streaming — Google Yeti

L'information est encore à prendre avec des pincettes.

Il faut tout de même rappeler que Google s'intéresse beaucoup au marché du gaming depuis quelques années. A ce trio pourrait prochainement se rajouter un géant du web, Google, qui préparerait une surprise dont l'annonce pourrait survenir durant le prochain E3 en juin.

Tesla maintient ses objectifs de production, après une perte historique
La société a réalisé un chiffre d'affaires de 3,29 milliards de dollars et une perte ajustée par action de 3,04 dollars. Il n'en a livré que 1.550 au quatrième trimestre, contre 4.100 exemplaires anticipés par les experts.

Recommande: