Le Dow Jones perd plus de 1 000 points

10 Février, 2018, 00:59 | Auteur: Basile Toussaint
  • Le Dow Jones perd plus de 1 000 points

Conséquence, à Paris, l'indice CAC 40, qui a perdu en séance jusqu'à 1,82 % à 5.057 points, ne recule plus que de 0,61 % à 5.119 points.

La réaction ne s'est pas fait attendre puisque dès le 6 février 2018, les places financières asiatiques ont elles aussi dévissé de 3 % pour la Bourse Shangai à 4 % pour la Bourse de Tokyo, la plus affectée. Depuis son record du 26 janvier, il a régressé de 10,35%.

Si le Dow Jones devait terminer la semaine au même niveau que jeudi soir, il enregistrerait sa pire chute hebdomadaire depuis 2008, quand la Bourse de New York était en plein coeur de la crise financière. D'après la BBC, les principaux marchés boursiers européens à Londres, à Frankfort et à Paris ont ouvert avec des pertes estimées à plus de 3%. Il a clôturé en baisse de 4,60%.

Cette correction est intervenue le jour de l'arrivée à la tête de la banque centrale américaine (Fed) de Jerome Powell, qui remplace Janet Yellen, seule femme à avoir jamais dirigé cette institution.

Toutefois, malgré ces impressionnantes dégringolades des marchés, les observateurs restaient sereins. Il a aussi dégringolé de 10,16% depuis son dernier record fin janvier. "Mais les fondamentaux de notre économie sont très solides et vont dans le bon sens", a-t-il ajouté. Aussi, "des tensions inflationnistes plus fortes, conjuguées à un durcissement de la politique monétaire américaine plus rapide que prévu dans le scénario de référence, pourraient contribuer à accentuer la baisse des primes d'échéance aux Etats-Unis, à un affermissement du dollar et à un recul des cours des actions".

Rayquaza arrive sur les serveurs le 9 février — Pokemon GO
Les Dresseurs peuvent se tenir informés de toutes les annonces Pokémon GO en suivant le jeu sur Twitter et sur Facebook . De plus, les modules leurre resteront actifs pendant 6 heures jusqu'au 23 février .

Selon les experts de Mirabaud Securities Genève, "la séance d'aujourd'hui sera extrêmement importante (peut-être la plus importante depuis le début de l'année), car elle va tester les nerfs des investisseurs et confirmer (ou non) si nous sommes rentrés" dans une phase de baisse du marché, "ce que nous ne pensons pas". Le rendement du taux à dix ans est remonté à 2,84 % aux Etats-Unis.

"Pendant plusieurs années, le marché des actions était un peu la seule destination" pour les investisseurs souhaitant des rendements plus élevés, "et elles sont devenues un peu sur-évaluées", a commenté Jack Ablin de Cresset Wealth Advisors.

"La question maintenant est de savoir si les investisseurs qui ont ces derniers mois profité de chaque mouvement de repli pour faire des achats à bons comptes vont encore une fois refaire leur apparition ou s'ils vont rester en retrait", a remarqué JJ Kinahan, spécialiste des marchés pour la plateforme de courtage TD Ameritrade.

Vers 13 h 50, il lâchait encore 1,40 %, tandis que le NASDAQ, à forte coloration technologique, cédait 1,42 % et que le S&P 500, qui réunit les 500 plus grandes entreprises cotées à New York, glissait de 1,13 %.

Aux valeurs, Wells Fargo a chuté de 9,22%.

Recommande: