Israël attaque des cibles iraniennes en Syrie

11 Février, 2018, 21:49 | Auteur: Armand Coulomb
  • Des enfants druzes passent devant un panneau d'avertissement faisant état d'un champ de mines alors qu'ils rentrent d'une école à Majdal Shams sur le plateau du Golan

Israël a aussi perdu un de ses appareils au cours de ces combats.

L'accès de fièvre a commencé dans la nuit avec l'intrusion dans l'espace aérien israélien d'un drone lancé de Syrie et présenté comme iranien, a dit l'armée israélienne. Lors des raids israéliens, l'armée syrienne a répliqué via sa défense antiaérienne, abattant un avion de combat F-16 israélien. L'avion a été abattu par l'armée syrienne alors que les pilotes se sont éjectés. L'un d'eux est cependant dans un état grave. Les raids sionistes ont visé une base militaire dans le sud du pays et les assaillants ont dû faire face à "de multiples tirs de missiles antiaériens qui ont atteint plus d'une cible israélienne". C'est en effet la première fois que l'armée israélienne dit ouvertement avoir visé des "cibles iraniennes" en Syrie.

Le F16 s'est écrasé en Israël après avoir essuyé des tirs de la défense antiaérienne syrienne durant l'opération, sans qu'il apparaisse clairement si l'appareil a été touché ou s'il est tombé en raison d'une défaillance technique ou humaine. Que dire alors du discours sur les "efforts" de l'Etat sioniste qui surveille attentivement la situation en Syrie, mais "veille à ne pas se laisser aspirer dans le conflit", avec "des frappes ponctuelles contre les positions syriennes ou les convois d'armes destinées au Hezbollah".

Polémique Les CRS ne garderont plus la villa des Macron
Ils ont donc demandé une guérite afin de pouvoir s'abriter, eux qui s'épuisent dans leurs longues stations debout. Le syndicat UNSA-Police avait dû intervenir afin qu'ils retrouvent leurs équipements en octobre.

L'ambassadeur d'Israël aux Nations unies Danny Danon a appelé samedi "le Conseil de sécurité à (.) faire cesser immédiatement les provocations iraniennes". Le mois dernier à Moscou, il a souligné devant le président Vladimir Poutine le danger selon lui de voir l'Iran prendre pied militairement en Syrie. Plusieurs heures après celui-ci, Israël cherche maintenant à calmer le jeu et à éviter une nouvelle escalade.

Douze cibles, dont trois batteries de défense anti-aérienne et quatre cibles iraniennes qui font partie des installations militaires iraniennes en Syrie, ont été attaquées, selon une déclaration publiée par l'armée israélienne.

"Il (M. Guterres) appelle tout le monde à travailler à une désescalade immédiate et inconditionnelle de la violence et à faire preuve de retenue", a déclaré le porte-parole. Les relations entre Tel-Aviv et Téhéran ont quant à elles connu divers épisodes de tensions et d'accalmie depuis la révolution islamique en Iran.

Recommande: