Louis Gallois déplore "une volonté politique de minorer le nombre de SDF"

11 Février, 2018, 18:36 | Auteur: Armand Coulomb
  • Le président de la Fédération des acteurs de la solidarité Louis Gallois lors d'une réunion à Paris le 26 février 2016

Le jeune ministre s'est en tout cas retrouvé au cœur d'une polémique, en assurant avec un certain aplomb, le 30 janvier sur France inter, qu'une "cinquantaine" de SDF seulement dormaient dans les rues en Ile-de-France. Directement visé, le secrétaire d'État à la Cohésion des territoires, invité du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro, réplique.

"Aucun Parisien ne peut donner foi à de telles déclarations".

Le président de la Fédération des acteurs de la solidarité, Louis Gallois, "déplore une volonté politique de minorer le nombre de SDF" et appelle le gouvernement à un "travail de fond" plus qu'à un "traitement comptable" du problème, dans une interview au Journal du Dimanche.

Interrogé sur la promesse - non-tenue - d'Emmanuel Macron de ne plus voir de personnes à la rue à la fin de l'année 2017 en France, Julien Denormandie indique que "l'engagement du Président est de se dire que tout doit être fait contre cette situation inacceptable".

Dimanche midi sur RTL, Julien Denormandie a relativisé sa déclaration précédente. "Ce chiffre, évidemment, ne correspond pas au nombre de personnes qui dorment dans la rue", renchérit le secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard.

Var : une randonneuse est portée disparue, un appel à témoin est lancé
Les gendarmes de Brignoles (Var) lancent ce jeudi 8 février un appel à témoins à la suite de la disparition d'une randonneuse. Il s'agit d'une femme de 39 ans, qui est professeur au lycée agricole de Saint-Maximin.

"Les associations donnent un chiffre" de 2.000 à 3.000 sans abri dormant dans la rue, "ils sont certainement plusieurs milliers, je n'ai aucune raison de les contredire", a-t-il ajouté.

Louis Gallois déplore " une volonté politique de minorer le nombre de SDF ", et demande une " nouvelle enquête pour avoir des chiffres actualisés ". "Je m'en veux de ne pas avoir été assez explicite", a-t-il aussi regretté.

Également dans son viseur: les déclarations du député LREM de Paris, Sylvain Maillard, pour qui la majorité des SDF qui sont dans la rue ont choisit de dormir dehors.

Le secrétaire d'État a défendu un "effort sans précédent" du gouvernement en matière d'hébergement d'urgence.

A ce propos, il a évoqué le dispositif Solibail permettant aux propriétaires de louer leurs appartements à des associations, et la possibilité de "réquisitionner des bureaux" qui pourrait être offerte par le prochain projet de loi sur le logement. Mais, promet-il, pas question d'utiliser la circulaire Collomb, qui autorise le recensement par des agents de l'État dans les centres, pour sortir les clandestins de ces structures: "Il ne s'agit pas de les mettre à la rue, mais de les accompagner pour, à terme, retourner dans leur pays d'origine".

Recommande: