Son ex-compagne sort du silence — Igor Bogdanov arrêté

11 Février, 2018, 20:48 | Auteur: Lea Montgomery
  • Son ex-compagne sort du silence — Igor Bogdanov arrêté

Par la voix de son avocat, Me Edouard de Lamaze, Igor Bogdanoff conteste les faits et circonstances relatées, affirmant qu'il s'exprimerait "en temps voulu".

Ces derniers mois, la jeune femme, mannequin et étudiante en neurosciences, qui a passé 1 an avec le scientifique, s'est sentie salie par cette affaire et le traitement médiatique de celle-ci, comme le raconte au Journal du Dimanche: "Je tiens à rétablir la vérité sur ce qu'il s'est passé à la suite de sa garde à vue. Comme ma rue est sous vidéosurveillance, les policiers sont intervenus", assure-t-elle.

Et de préciser que ce dernier avait "véhiculé dans les médias des faits parfaitement erronés", ce qui lui a valu d'être "victime" d'attaques sur les réseaux sociaux. Julie Jardon revient donc sur la soirée du 27 novembre 2017, où elle aurait trouvé Igor Bogdanoff en bas de chez elle. "Nicolas, mon nouveau compagnon, est venu me chercher à l'aéroport".

Kim Jong-un invite le président sud-coréen à une rencontre
La Corée du Nord a déjà envoyé des artistes, des athlètes, des pom-pom girls et des délégations de haut niveau à la Corée du Sud. L'invitation a été transmise par Kim Yo-jong, la soeur cadette de Kim Jong-un, présente depuis vendredi aux JO de Pyeongchang.

"Mais une heure plus tard, j'ai entendu du remue-ménage dans la cage d'escalier". Il a forcé le passage et est rentré chez moi.

Pour rappel, Igor Bogdanoff avait été placé en garde à vue suite à un épisode violent avec son ex-compagne. Mais il m'a arraché le téléphone, a insulté Nicolas puis a raccroché. Après une première intervention de la police, l'homme serait revenu et aurait réussi à s'introduire chez elle. A l'époque "Le Parisien" expliquait que la jeune femme envisageait de porter plainte.

Julie Jardon sort de son silence. La personnalité d'Igor Bogdanov selon Julie Jardon. "Jaloux et possessif", il n'aurait pas supporté leur rupture, et aurait même gardé les clés de son appartement que la police aurait retrouvé sur lui lors de sa garde à vue. "J'ai refusé", a-t-elle confié avant d'affirmer avoir fait l'objet de pressions. À leur arrivée, Igor leur a déclaré qu'il ne sortirait de chez moi que par la force. "Je veux simplement qu'il soit jugé et qu'il me laisse tranquille" plaide Julie Jardon.

Recommande: